Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Abbé Amador Vicente. 28 juin 2015

 

Amador Vicente   

 

Témoignage : Amador Vicente, séminariste. 25 avril 2010

Je me présente, Vicente Pascal « Amador ». 
Mes parents sont des alentours de Salamanque. Nous sommes 5 enfants. Je suis le troisième et je suis né en 1975. J’ai suivi mes études dans une branche professionnelle au lycée Cantau d’Anglet pour devenir collaborateur d’architecte.

Comment suis-je arrivé à me tourner vers le sacerdoce ?

Je me souviens à l’âge de 7-8 ans, j’avais ressenti l’appel du Seigneur lors de l’élévation de l’Eucharistie : « Que ça doit être merveilleux de pouvoir donner Jésus au monde ? » Mais à l’âge de l’adolescence, ce fut la période de grande turbulence. A cette période, j’ai fait la connaissance d’une fille à l’âge de 18 ans. Elle me fit voir son projet de vouloir se caser, avoir un enfant et si ça marchait se marier par la suite…mais mes convictions religieuses que ma mère m’avait enseignées ne me permettaient pas de concevoir cela. Car l’amour pour moi ne s’essaye pas, mais ça se vit à deux.

Un jour on m’a proposé d’aller au festival des jeunes à Medjugorje…c’est là que tout à réellement basculé pour moi, j’étais jusqu’à présent dans un début de conversion. Là bas, j’ai vécu une grande effusion d’Esprit Saint auquel je n’étais pas préparé. Une rencontre fulgurante avec l’amour du Christ, c’était mon chemin de Damas, où je suis tombé à la renverse. Au retour, toute ma famille m’a vu transfiguré. Plus tard…la rencontre avec le frère Silouane de la communauté des Béatitudes m’a bouleversé, me montrant un exemple de prêtre prêchant sous la puissance de l’Esprit Saint. Mais il est vrai que j’ai toujours mis de coté cet appel du Seigneur reçu tout jeune…

Après avoir travaillé en tant que collaborateur d’Architecte pendant 4 ans, je me suis rendu compte que je ne pouvais plus contenir l’appel qui me dévorait de l’intérieur. Alors je pris la décision de rentrer au séminaire d’Ars….

La réaction de ma propre famille a plutôt été favorable et encourageante, par contre cela a posé beaucoup de questions à mes collègues de travail.

Je dois dire qu’après avoir passé trois années au séminaire, j’ai perçu la beauté et la joie de devenir prêtre.

Les enseignements sont une véritable richesse qui me permet de découvrir la beauté de l’Eglise.

Actuellement, je suis à la paroisse Notre Dame en Béarn de Lescar pour une année. Je me rends compte à quel point cela est formateur. L’abbé Renard m’aide à cerner ce qu’est la vie du prêtre, à apprendre à être tout à tous. Apprendre à donner un élan spirituel à toute une communauté. Je me rends compte aussi, de l’exigence des personnes vis-à-vis du prêtre… et dans ces moments d’acharnement médiatique contre notre Eglise, je vois à quel point le prêtre peut être exposé à toutes sortes de critique. Le St Curé d’Ars, victime de médisance disait : « la croix est l’échelle qui nous mène au ciel. » J’en tire la conclusion qu’il faut être dans la vérité, prudent et avec un grand respect et amour des personnes.

Ce stage est très édifiant car je fais de la catéchèse, de l’aumônerie. Je m’occupe des 20 servants d’autel et des grands clercs. Je participe aux obsèques et aux baptêmes. J’assiste aux réunions des conseils pastoral et économique. Je trouve beaucoup de joie à être au service de l’Eglise du Christ. J’ai eu la chance aussi d’aller à une session pour découvrir l’expérience des cellules d’évangélisation paroissiales.

Que les jeunes soient nombreux à faire de leur vie un "Je t’aime" au service de leurs frères, comme saint Jean-Marie Vianney.

 

Ordination presbytérale d'Amador : Dimanche 28 juin 2015

 

 

Ordination diaconale d'Amador : Samedi 3 janvier 2015