Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Monseigneur-andre-dupleix-a-gauche-ici-en-2012-aux-Côtes 16

Mgr André Dupleix  

Recteur honoraire de l'IC de Toulouse

Délégué épiscopal à la formation des laïcs

Tél: 05 59 06 54 93

Courriel:  a.dupleix@free.fr

 

 18) Marie en Mai

 

Le mois de mai, Marie en Mai dans la tradition catholique, est particulièrement consacré à la Vierge Marie. Cette dévotion, née à Rome au XVIII° siècle, s'est répandue dans le monde sous l'influence des jésuites et a été approuvée officiellement en 1815 par le pape Pie VII. Pourquoi le mois de mai ? Parce qu'il a toujours été considéré, dans la lumière et à la suite du temps pascal ainsi qu'au coeur du printemps, comme le mois de la renaissance et du fleurissement, Marie étant le signe, par la confiance qu'elle nous transmet, d'un perpétuel recommencement et d'une espérance illimitée.

Son visage est présent sous d’innombrables formes aux quatre coins du monde, des plus grands lieux du culte aux plus petits oratoires aux détours de nos routes, des sanctuaires qui lui sont dédiés aux plus modestes pièces de nos maisons. Statues, icônes, tableaux de maîtres ou reproductions simplement punaisées sur un mur, les représentations de la Vierge sainte sont partout vénérées dans nos  traditions catholique et orthodoxe et sont surement le support du plus grand nombre de prières.

Si Marie apparaît, lumineuse, dans la gloire de Dieu, elle est aussi  pleinement figure d’humanité, figure de femme. Elle nous conduit, par l’exemple de sa vie et par sa présence, à assumer concrètement notre responsabilité humaine et spirituelle dans le monde. Par Marie, si le tronc chrétien est bien planté en terre le ciel est ouvert et l’horizon s’éclaircit jusque dans les plus fortes turbulences.

Comment ne pas associer à ce mois de Mai le visage de la bienheureuse sœur Mariam de Jésus Crucifié, carmélite de Pau, envoyée en Terre Sainte avec un groupe de dix sœurs pour fonder un nouveau carmel à Bethléem où elle décèdera à l'âge de 33 ans. Béatifiée en 1983 par Jean-Paul II, elle sera canonisée par le pape François ce prochain 17 mai. Née en Palestine et témoin, dans sa simplicité et par ses poèmes, de la beauté et de la vérité de l'Evangile, Mariam peut être pleinement associée à notre prière mariale de ce mois de mai.

L'humble carmélite, dont le visage est indissociable de la Sainte Mère de Dieu, écrivait ces paroles qu'aurait pu signer sainte Thérèse d'Avila : "Tout le monde dort... Allons, allons réveiller l'univers..."