Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Mgr André Dupleix

Recteur honoraire de l'I.C. de Toulouse

Délégué épiscopal à la formation des laIcs

24 rue du Colonel Gloxin 64000 PAU

Tel : 05 59 06 54 93    Mob : 06 12 41 01 64

Courriel : a.dupleix@free.fr

 

 

19/ Solidarité

 

La récente tragédie provoquée par le tremblement de terre au Népal a, une fois de plus, suscité de nombreuses initiatives de solidarité dans le monde. On peut le comprendre d'autant plus que, dans le contexte actuel où les informations sont immédiatement répercutées par tous les moyens de communication, il est difficile d'être insensible à ce que l'on voit et qui relève d'un autre registre que celui des guerres ou des violences dont nous sommes responsables.

Il s'agit bien ici de ces séismes face auxquels nous demeurons impuissants et qui défient toutes nos prévisions ou prospectives. J'entends même souvent - et je puis le comprendre - la question de nombre de croyants : "Et Dieu dans tout cela? S'il est bon comme vous le dites, ne peut-il pas empêcher ces catastrophes !".

Sans entrer dans ce débat qui pourra être l'objet d'un autre billet, je voudrais insister, sans que cela soit pour autant éloigné de la question de Dieu, sur l'importance voire la nécessité de cette solidarité dont on peut même dire qu'elle est une composante essentielle de la société et qu'en fin de compte l’économie doit en tenir compte, au risque, sinon, de mener à des impasses. L'expression "économie solidaire", développée à partir de 1975 sous l'influence de l'économiste hongrois Karl Polanyi, traduit bien cette perspective dont on peut affirmer qu'elle est irréversible.

Alors comment ne pas tout faire pour que ces réflexes de solidarité - intégrés à l'organisation sociale et en total accord avec les principes de l'Evangile - contribuent  à un nouvel équilibre mondial et jouent un rôle moteur dans le développement de nos sociétés. Cela ne signifie pas pour autant que nous devons minimiser l'importance des plus modestes gestes de solidarité, car celle-ci est sollicitée à tous moments, à l'échelle de notre vie quotidienne et jusque dans les détresses et les besoins que nous ne distinguons pas toujours à notre porte.

Pour l'heure c'est une infinie reconnaissance qu'il nous fait avoir pour tous ceux et celles qui manifestent, à leur mesure et de multiples manières cette solidarité face à la douleur et à l'épreuve de tant de populations bouleversées par le séisme du Népal... 

 

Retrouvez les billets de Mgr Dupleix en cliquant sur :