Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Mgr André Dupleix, Recteur honoraire de l'I.C. de Toulouse

Délégué épiscopal à la formation des laIcs

24 rue du Colonel Gloxin 64000 PAU Tél : 05 59 06 54 93    Mob : 06 12 41 01 64

Courriel : a.dupleix@free.fr

 

22/ Christianophobie ?

 

Ce mot qui peut sembler un peu complexe et pourrait étymologiquement être traduit par "peur du christianisme" correspond souvent à ce que l'on n'hésite pas à considérer comme une hostilité envers le christianisme. Cette hostilité pourrait aussi être traduite par le terme d'antichristianisme encore que celui-ci ait un sens beaucoup plus large et suppose une opposition aux multiples formes allant de la critique idéologique à la discrimination voire à la persécution.

J'entends bien ceux ou celles qui me diront qu'il n'y a pas péril en la demeure et que dans le climat actuel le christianisme n'est pas plus mal traité que d'autres religions. Certes le christianisme en a vu d'autres depuis vingt siècles. Rien jusqu'ici n'a pu empêcher les paroles et l'Evangile du Christ d'être proclamés jusqu'aux extrémités du monde et il y a d'ailleurs peu de chances que cela change. Les chrétiens, en raison de la nature de leur foi sont préparés à toutes les confrontations et aux plus vifs débats sans que soit pour autant affectées leur capacité de résistance et leur détermination.

Nous ne pouvons cependant passer sous silence des provocations et des saccages trop souvent minimisés par les médias ou les responsables publics, soucieux - on peut  le comprendre sans toutefois y souscrire - de ne pas privilégier telle ou telle religion dans le traitement des agressions dont elles sont victimes.

Je rappellerai seulement que ces derniers mois, pour l'Eglise catholique, ce sont des dizaines de lieux de culte qui ont été profanés : porches souillés, tabernacles fracturés, vitraux brisés, actes multiples de vandalisme et récemment dégradation de la statue de saint Louis dans la collégiale de Poissy. La liste pourrait s'allonger car ces méfaits continuent.

Que peut donc craindre du christianisme notre société ? Si nous avons quitté le temps des vieilles querelles fratricides internes une autre forme de violence se déploie face  laquelle  nous ne pouvons opposer, en laissant la justice faire son travail, que notre volonté de poursuivre, avec notre contribution déterminée au bien commun,  une mission  de dialogue et de paix.

 

Face à la christianophobie, l'attitude chrétienne de respect et  d'amour.

 

Retrouvez les billets de Mgr Dupleix en cliquant sur :