Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Toussaint 2015

 La Toussaint est la fête de tous les saints. Chaque 1er novembre, l’Église honore ainsi la foule innombrable de ceux et celles qui ont été de vivants et lumineux témoins du Christ.

Qu'est ce que la Toussaint ?

Conférence des évêques de France

3822775586.jpg

 

Sur le site                                         

                                                croire.com - Questions de vie, questions de foi

 

      

Toussaint 2015 avec les enfants 

 

 

Horaires des célébrations   

 

 

Lundi 2 Novembre
Commémoration des fidèles défunts

Nous honorons nos défunts le 2 novembre en fleurissant leur tombe, en allumant une bougie sur leur sépulture. Parfois, ces gestes sont devenus des habitudes vides de sens, des rites sans profondeur. La prière pour nos défunts est une tradition qui remonte aux origines même de notre foi. Prier, c’est mettre notre cœur en chemin pour raviver le souvenir et confier à Dieu ceux qui nous sont chers et qui ont laissé un vide dans notre existence. Une manière chrétienne de prier pour un défunt est de faire célébrer une messe à son intention. Ça peut se faire, au-delà des distances, spécialement si on réside loin du lieu de sépulture de nos défunts. Unis à la prière de Jésus qui s’offre à son Père, unis à toute l’Eglise, la célébration d’une messe est un cœur à cœur avec le Seigneur pour associer une intention, en priant pour une personne vivante ou défunte. Faire célébrer une messe, c’est un cadeau de notre foi pour ceux qu’on aime. Pour demander la célébration d’une messe, prenez contact avec votre paroisse ou avec un prêtre.L’offrande associée à votre intention (de manière indicative dans le diocèse : 17 €) n’est pas pour « payer la messe » mais pour participer à la vie matérielle et à la mission des prêtres.

 

Souce : 

 

Lundi 2 Novembre
Commémoration des fidèles défunts

 

Le 2 novembre, la célébration rend attentif au passage vers l'au-delà, un passage déjà accompli par le Christ, "premier-né" d'entre les morts, qui a traversé la mort et nous a ouvert le chemin de la résurrection.