Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Mgr André Dupleix, Recteur honoraire de l'I.C. de Toulouse

Délégué épiscopal à la formation des laIcs

24 rue du Colonel Gloxin 64000 PAU Tél : 05 59 06 54 93    Mob : 06 12 41 01 64

Courriel : a.dupleix@free.fr

 

26/ Une  grande encyclique

 

Ce texte du Pape François était attendu. C'est le moins qu'on puisse dire. Non seulement en raison de sa pertinence dans les débats actuels et désormais incontournables sur l'écologie mais également en raison de l'évidente crédibilité de cet homme dont les paroles sonnent vrai et sont en accord avec ses comportements et ses prises de position institutionnelles.

Il nous faut d'abord éviter de penser que les discours de l'Eglise en matière d'environnement ou de protection de la planète sont une nouveauté. Depuis les origines du christianisme, et en s'appuyant sur toute la tradition biblique, la théologie a pris en compte l'importance de la création, la place et le respect de la nature dans la révélation de Dieu au monde. Le pape rappelle d'ailleurs l'apport de ses prédécesseurs et le fait qu'ils ont recueilli "la réflexion d’innombrables scientifiques, philosophes, théologiens et organisations sociales qui ont enrichi la pensée de l’Eglise sur ces questions".

Mais revenons au titre et à la singularité de cette encyclique dont la longueur inhabituelle est proportionnelle au sérieux et aux enjeux actuels de la question traitée. "Laudato si" signifie "loué sois-tu". L'utilisation de la langue italienne tranche avec l'habituel latin utilisé pour les titres des documents officiels. De plus, ces mots sont les premiers du célèbre "cantique des créatures" de saint François d'Assise dont le pape a voulu porter le nom. Le sous titre de l'encyclique est lui aussi révélateur : "sur la sauvegarde de la raison commune"

Les deux aspects, louange et responsabilité, sont donc indissociables. Si François d'Assise - dont le nom est devenu un symbole de paix bien au-delà du christianisme - s'écrie "loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la terre", nous devons prendre d'autant plus conscience des actions à mener pour que cette terre ne soit pas menacée.

Se situant au-delà des positions idéologiques ou partisanes, cette encyclique, que je qualifierais volontiers de grande, a bénéficié, en plus du propre discernement du pape François, de conseils et d'expertises du plus haut niveau et de tous horizons.

Je vous engage à lire "laudato si" et à nous sentir reconnaissants et responsables.  

 

 

Retrouvez les billets de Mgr Dupleix en cliquant sur :