Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Le Blason du pape François

EXPLICATION DU BLASON

miserando atque eligendo

 

L'ÉCU

Dans ses traits, essentiels, le Pape François a décidé de conserver son blason précédent, choisi depuis sa consécration épiscopale et caractérisé par une simplicité linéaire.

L’écu bleu est surmonté par les symboles de la dignité pontificale, identiques à ceux voulus par son prédécesseur Benoît XVI (mitre placée entre des clés décussées d’or et d’argent, reliées par un cordon rouge). En haut campe l’emblème de l’ordre de provenance du Pape, la Compagnie de Jésus: un soleil rayonnant et flamboyant chargé des lettres, en rouge, ihs, monogramme du Christ. La lettre H est surmontée d’une croix; en dessous les trois clous en noir.

En bas, on trouve l’étoile et la fleur de nard. L’étoile, dans l’antique tradition héraldique, symbolise la Vierge Marie, Mère du Christ et de l’Eglise; tandis que la fleur de nard indique saint Joseph, patron de l’Eglise universelle. Dans la tradition iconographique hispanique, en effet, saint Joseph est représenté avec une branche de nard à la main. En plaçant dans son écu ces images, le Pape a souhaité exprimer sa dévotion particulière à la Très sainte Vierge et à saint Joseph.

 

LA DEVISE

La devise du Saint-Père François est tirée des Homélies de saint Bède le vénérable, prêtre (Hom. 21; ccl 122, 149-151), qui, en commentant l’épisode évangélique de la vocation de saint Matthieu, écrit: Vidit ergo lesus publicanum et quia miserando atque eligendo vidit, ait illi Sequere me («Jésus vit un publicain et comme il le regarda avec un sentiment d’amour et le choisit, il lui dit: Suis-moi»).

Cette homélie est un hommage à la miséricorde divine et elle est reproduite dans la Liturgie des Heures de la fête de saint Matthieu. Elle revêt une signification particulière dans la vie et dans l’itinéraire spirituel du Pape. En effet, en la fête de saint Matthieu de l’année 1953, le jeune Jorge Bergoglio fit l’expérience à l’âge de 17 ans, de manière toute particulière, de la présence pleine d’amour de Dieu dans sa vie. Suite à une confession, il sentit que son cœur était touché et ressentit la descente de la miséricorde de Dieu, qui avec un regard d’amour tendre, l’appelait à la vie religieuse, à l’exemple de saint Ignace de Loyola.

Une fois élu évêque, S.Exc. Mgr Bergoglio, en souvenir de cet événement qui marqua les débuts de sa consécration totale à Dieu dans son Eglise, décida de choisir, comme devise et programme de vie, l’expression de saint Bède miserando atque eligendo, qu’il a voulu reproduire aussi dans son blason pontifical.

Commenter cet article