Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Mgr André Dupleix  

Recteur honoraire de l'I.C. de Toulouse

Délégué épiscopal à la formation des laIcs

Tel : 05 59 06 54 93

Courriel : a.dupleix@free.fr

 

 

 

07/  Il ne s'arrêtera pas...

 

Ces mots concernant le Pape François auraient pu tout autant être écrits ainsi : Personne ne l'arrêtera... Beaucoup d'entre nous ont pu voir directement ou en rediffusion l'émission télévisée dont l'objectif était, sans aucune intention polémique préconçue, d'en savoir un peu plus sur les raisons du malaise  voire des oppositions qui s'expriment nettement au plus haut niveau de l'organisation centrale de l'Eglise catholique.

Certes, le pape François connaît des résistances fortes à l'intérieur même de la Curie romaine, en particulier face à son programme de réforme, déjà en cours, ou à sa liberté de parole. Mais rien ne pourra arrêter cet homme dans sa volonté d'être fidèle à  l'Evangile, sa première et unique référence. Le lien permanent de François au Christ lui permet non seulement de conduire courageusement les réformes entreprises quels que soient les obstacles mais aussi d'avoir une capacité et une finesse d'analyse sur l'institution qu'il dirige.

Les vœux à la Curie, au style sans précédent dans le langage d'un pape, ont pourtant touché juste et bien au-delà de Rome. Qui ne s'est senti interpellé, moi le premier, par ce vigoureux examen de conscience auquel pensaient échapper quelques uns de ceux qui, calfeutrés dans leurs habitudes ou leur confort, se croyaient au dessus de tout ?

 

 Cet homme, dont nous ne pouvons que soutenir les qualités de simplicité et d'authenticité autant que les gestes et les mots justes, fussent-ils parfois inattendus, est-il en danger ? Danger à l'intérieur, danger à l'extérieur ? Rien n'est hélas plus sûr. Mais l'Eglise connaît cela depuis les origines.  Comment ne pas penser à l'archevêque de San Salvador, Mgr Oscar Romero, lui aussi défenseur des pauvres et des opprimés, assassiné le 24 mars 1980 au moment où il commençait à célébrer la messe... Il vient d'être déclaré martyr et sera prochainement béatifié.

François est de cette trempe d'hommes dont la liberté au nom de l'Evangile passe avant tout. Il ne s'arrêtera pas. Sa devise aurait pu être ces mots de Pierre et Jean devant les autorités religieuses du Temple :  "Quant à nous, il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu» (Ac 4,20).