Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Chemins d'école

 

La rentrée scolaire de Bernadette Soubirous 

 

L’heure de la rentrée des classes a sonné en France et dans de nombreux pays dans le monde. Plus de la moitié des enfants qui ne vont pas à l’école sont des filles. Pourquoi ?

Chapter-5-UNI46414-57521.jpg

 

 

 

Sur la couverture de l’album, le titre, tracé d’une écriture enfantine avec un petit oiseau en guise de point sur le « i », auréole une photo : onze garçons et filles, avec cartable et uniforme d’écolier sont juchés sur un même vélo conduit par un homme en turban : l’équivalent sans doute du ramassage scolaire dans cette région de l’Inde !

inde 

Livre 
A. Bouin, photos S & A. Moreno, ill. A. Fronty - Milan Dès 10 ans

Grâce aux très belles photos de S & A. Moreno, nous faisons un tour du monde des écoles à travers les 5 continents, sous la chaleur poussiéreuse de l’Afrique, dans le froid glacial du grand nord canadien, ou chez les Kanaks de Nouvelle Calédonie ; dans les pays riches ou les pays d’une extrême pauvreté ; là où souvent, aller à l’école, avoir la possibilité d’apprendre, est considéré comme une chance inouïe, surtout pour les filles ! Un droit qui reste encore une utopie pour beaucoup d’enfants de notre temps.

 

 

Sumatra – Indonésie

Passage d’une rivière d’eau vive à 10m de hauteur sur des cordes tendues pour ces enfants qui se rendent à l’école.

Le pont a été détruit il y a 2 ans lors de pluies torrentielles et n’a toujours pas été reconstruit.

risquer-sa-vie-pour-se-rendre-a-l-ecole-01

Source : The Daily Mail

Sanghiang Tanjung – Indonésie

Un autre passage de rivière particulièrement dangereux pour ces enfants qui n’habitent pas du bon coté de la rivière dans le village de Sanghiang Tanjung.

Heureusement, ce pont-ci a été reconstruit il y a peu grace à des associations et PT Krakatau Steel, le plus grand producteur d’acier Indonésien.

Source : Reuters

 

Source : The Daily Mail

 

Zanskar – Inde

Passage du Zanskar gelé pour se rendre à l’école dans les hauteurs de l’Himalaya… Normal.

Source : Timothy Allen

Sichuan – Chine

Un pont à moitié écroulé sur la route de l’école à Dujiangyan. Le passage est déjà dangereux à la belle saison… alors je n’ose même pas imaginer ce que cela donne avec la neige.

Source : Viral Nova

 

Genguan – Chine

Sur un chemin taillé à même la roche qui fait moins de 50cm de large à certains endroits, les enfants du village de Genguan font le voyage quotidien en compagnie de leur professeur.

L’autre route, plus sûre elle, prend 2h pour rallier l’école.

Source : The Telegraph

Rizal – Philippines

Un jeune garçon transporte la bouée qui lui servira à passer les rivières pour se rendre à l’école avec ses camarades. Une heure de marche à travers la province pour pouvoir suivre les cours…

Lorsque le temps est trop mauvais et que la rivière est trop forte, les enfants doivent soit louper les cours ou bien rester chez de la famille qui habite du bon coté de l’école.

Source : Dennis M. Sabangan

 

Pili – Chine

Pour se rendre à l’école (et pouvoir y rester en internat), près de 80 écoliers font un voyage de 200km à travers les montagnes du Xinjiang.

Avec un périple qui inclue la traversée d’une rivière, un pont suspendu en chaines, 4 ponts suspendus en planches… Il faut deux jours aux écoliers pour rallier l’école.

Source : The Telegraph

Zhang Jiawan – Chine

 

Pour descendre les escarpements rocheux, ces enfants doivent suivre un chemin constitué d’échelles qui ont été installées à même la roche. Un périple qui les mène sur les chemins de l’école située dans la vallée.

Plus de 100 personnes vivent encore dans les hauteurs et celles-ci sont entourées d’escarpements à l’exception d’une route qui met… 4h à rallier le village.

Source : Yettrue

Foret Tropicale – Colombie

Pour se rendre à l’école, les enfants de cette région située à 65km de Bogota doivent emprunter un cable de 800m de longueur situé à plus de 400m au dessus du Rio Negro. La traversée met 60 secondes.

Dans la première photo, Daisy accompagne son frère (situé dans le sac car trop jeune pour faire la traversée seul) et s’aide d’une branche pour freiner la course. Les accidents sont courants…

Source : The Guardian