Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

31/Sauver la Terre ...

 

Avons-nous le droit de penser que les questions concernant l'environnement et  l'écologie -ou la science qui étudie les relations entre les êtres vivants et leur milieu- sont de second ordre par rapport à bien d'autres aspects plus urgents de notre vie ou de la vie du monde ? Assurément non. Ce serait oublier que l'histoire des humains que nous sommes, l'histoire de tous les autres vivants, est indissociable de l'équilibre de cette terre qui nous porte.

Tout est lié. Tel est bien ce que rappelle la remarquable encyclique du Pape François "Laudato si", loué sois-tu, sur la sauvegarde de la maison commune, publiée à quelques mois seulement de la COP 21 (21° Conférence des Parties) qui aura lieu à Paris, à partir du 30 novembre prochain. Si ces deux événement restent distincts et relèvent d'instances différentes, nul ne peut sous-estimer l'urgence qu'ils expriment non seulement face aux risques courus par notre planète mais aussi par rapport aux changements que nous devons opérer dans notre façon de vivre et de penser.

Si un développement incontrôlé et l'accentuation des décalages économiques est, au terme, nuisible pour notre terre,  le fait de continuer à vivre comme si rien n'était, même si les générations  supporteront les conséquences de nos nuisances, traduit une effrayante irresponsabilité.

Tout est lié.. La nature est indissociable de l'humain. François le souligne en précisant qu'aujourd’hui "nous ne pouvons pas nous empêcher de reconnaître qu’une vraie approche écologique se transforme toujours en une approche sociale, qui doit intégrer la justice dans les discussions sur l’environnement, pour écouter tant la clameur de la terre que la clameur des pauvres."

La clameur de la terre, que nous détruisons souvent et la clameur des pauvres, victimes de nos égoïsmes, de nos exclusions et de nos réseaux de puissance et de manipulation. Trois défis cependant, sous-jacents à l'encyclique du Pape,  sont à notre portée pour sauver la terre :

Celui de la conscience d'une véritable maison commune, celui d'une  nécessaire conversion écologique et celui d'une courageuse révolution culturelle, sans laquelle nous ne ferons que reconduire les erreurs du passé. Et cela, nous ne le voulons pas.

 

Retrouvez les billets de Mgr Dupleix en cliquant sur :