Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

38/ Face à l'horreur

 

C'est un pays tout entier, soutenu par d'innombrables manifestations planétaires, qui a manifesté sa solidarité et son soutien face à l'horreur et à une menace maintenue. Nous avons vécu l'insoutenable, de différentes façon, sans que pourtant - évidence des inattendues ressources humaines - notre résistance et notre confiance soient abattues.    

Que faire maintenant, au- delà de l'aide immédiate, de la prière  et du soutien moral aux familles éplorées et aux victimes de cette tragédie ? Question que beaucoup se posent, comme se pose pour les croyants l'autre et inévitable question : Et Dieu dans tout cela...? Dieu reste paradoxalement présent au plus cruel des actions humaines qui sont le fruit amer non de sa volonté mais de notre liberté déviée. Comme il était présent sur la croix du Golgotha..

Ici, ce n'est pas la loi du talion qui nous fait soutenir les initiatives de défense et de riposte prises par notre pays mais la réponse à l'attaque dont nous avons été l'objet. S'il y a situation de guerre, elle n'est pas de notre fait, et la légitime défense - qui caractérise ce que l'on appelle la "guerre juste" - correspond bien aux circonstances présentes. Cette attitude a toujours été envisagée par la tradition chrétienne, depuis saint Augustin affirmant que la guerre juste punit un crime ou une  injustice (De libera arbitrio, I,V,11 et 12) jusqu'au Concile Vatican II pour lequel :  "on ne saurait dénier aux gouvernements, une fois épuisées toutes les possibilités de règlement pacifique, le droit de légitime défense"  (L'Eglise dans le monde de ce temps 79,4).

En ce qui nous concerne nous devons rappeler que cette ignoble tuerie est le fait de personnes n'ayant rien à voir avec le véritable Islam. Celui dont ils se réclament est un Islam dénaturé et dévoyé qui n'est pas celui avec lequel nous sommes en dialogue. Evitons surtout amalgame et stigmatisations trop rapides. Ceux qui poussent aujourd'hui des jeunes à une radicalisation qui en fait entre leurs mains des instruments, doivent être neutralisés avec force et par tous les moyens. La finalité de leur combat est à bannir, leur force maléfique à détruire.

Face à l'horreur, nous tiendrons et rien ne nous fera sombrer ou dévier.

 

Retrouvez les billets de Mgr Dupleix en cliquant sur :