Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

43/ Noël, un "surcroît d'amour".

 

Les grandes célébrations qui jalonnent l'année liturgique nous conduisent souvent à redire les mêmes choses, à reprendre les mêmes mots. Il y a cependant dans chacune de ces célébrations un souffle nouveau qui provient du Dieu que nous célébrons et non de la qualité de nos préparations. Noël, au-delà des veillées, des crèches ou des multiples décorations qui illuminent nos cités et nos maisons, c'est avant tout la reconnaissance de la venue permanente et de la présence du Dieu créateur dans l'histoire actuelle et dans nos existences.

Car l'enfant Jésus de Bethléem est bien Dieu parmi nous - c'est le sens du terme "Emmanuel" - non seulement à un moment précis de l'histoire 

mais aussi dans les temps que nous vivons où le message de Noël est indissociable de l'Evangile, des paroles et des actes de Jésus, Messie, Fils de Dieu et source constamment jaillissante d'amour, de justice, de paix et de miséricorde pour notre monde.

Célébrer Noël  doit nous conduire à un sérieux examen de conscience pour savoir si notre vie de croyants et de chrétiens correspond aux paroles que nous dirons ou aux vœux que nous formulerons dans la tracée lumineuse de la Nativité. Dans un environnement marqué par tant de violences et de permanence du mal, pouvons-nous, à l'image de l'enfant Dieu ou du crucifié du Golgotha et comme le dit le philosophe Martin Steffens, "être assez désarmés pour voir comment le mal fait mal et ce que cela requiert de surcroît d'amour"?

Si notre vie n'échappe pas aux contradictions, il est toujours temps - c'est la leçon de Noël - de retrouver la voie ouverte par Jésus et sur laquelle, comme nous l'ont rappelé les accents prophétiques de l'Avent, une conversion et un changement sont nécessaires  pour que nos paroles et nos comportements soient crédibles et que la confiance formulée par nos vœux ne soit pas un vain mot. Dieu, par la naissance de Jésus, son enseignement, sa vie, sa mort et sa résurrection, donne à l'amour son indestructible et décisif contenu.

Aimer, comme Dieu nous aime, ce n'est pas seulement faire mémoire d'un événement qui a bouleversé l'histoire du monde mais faire de nous des témoins effectifs de cet amour, partout et là où nous sommes. 

Le billet de Mgr Dupleix  

Noël, un "surcroît d'amour".