Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

 Rencontre historique du pape François et du patriarche Cyrille Ier

   

   

   

 

La déclaration commune du pape François et du patriarche Cyrille

à lire et (ou) à télécharger ci-dessous

Les huit points saillants d'un tournant décisif     

 

 

Vidéos retraçant la rencontre

Partie 1

                                                                              

Après avoir mis la vidéo en route cliquer sur le logo situé au-dessus de la flèche et choisir français

 

    

 

Partie 2 

                                                           

Après avoir mis la vidéo en route cliquer sur le logo situé au-dessus de la flèche et choisir français

 

 

Quels sont les points communs et les différences

entre catholiques et orthodoxes ?

 

 

Eglise orthodoxe russe en France  

 

Site du Vatican   

 

Cuba- 12 février 2016
 

Rencontre entre le Pape François et le Patriarche Cyrille

Par le Père Emmanuel GOUGAUD,
directeur du Service national pour l'Unité des Chrétiens

 

 

 

 

 

Le Vatican a annoncé ce vendredi 5 février 2016, une première rencontre historique entre le pape François et le Patriarche de Moscou et de toutes les Russies Cyrille, le 12 février à l'aéroport de La Havane, lors du voyage qui conduit le pape au Mexique.

Ce sera "la première rencontre dans l'histoire" depuis le schisme de 1054 entre un patriarche de l'Eglise russe et le chef de l'Eglise catholique, s'est félicité le Vatican, rapporte l'AFP

"Le Saint-Siège et le Patriarcat de Moscou ont la joie d'annoncer que, par la grâce de Dieu, Sa Sainteté le Pape François et Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies se rencontreront le 12 février prochain", a annoné un communiqué conjoint.

 

​Cette rencontre des primats de l'Eglise catholique et de l'Eglise orthodoxe russe était "préparée depuis longtemps" et "marquera une étape importante dans les relations entre les deux Eglises", selon le communiqué.

"Le Saint-Siège et le Patriarcat de Moscou espèrent qu'elle sera également un signe d'espérance pour tous les hommes de bonne volonté", a ajouté le communiqué.

Une rencontre entre le patriarche et le pape dans une ville tierce était étudiée depuis des années, mais elle était envisagée en Europe.

Le pape François a fait de l'œcuménisme — le rapprochement entre les confessions chrétiennes-- une priorité, en insistant en particulier sur le fait que les chrétiens luttent ensemble au Moyen-Orient contre le radicalisme islamiste.

 

Il y a 10 jours, il avait aussi fait un pas inattendu en direction des protestants, en annonçant sa participation à une cérémonie le 31 octobre en Suède, pour lancer le 500e anniversaire de la Réforme de Martin Luther.

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20160205/1021492744/vatican-pape-patriarche-orthodoxe-rencontre.html#ixzz3zJjXmqfJ
 

Source : Vatican

Le pape et le patriarche de Moscou se rencontreront

 

 

Une nouvelle historique pour l’œcuménisme. Le Saint-Siège a annoncé, vendredi 5 février à midi, à Rome, en même temps que le Patriarcat de Moscou, une rencontre sans cesse évoquée et toujours repoussée : celle du pape et du patriarche orthodoxe russe. Elle aura lieu vendredi 12 février à Cuba, précisément à l’aéroport de La Havane, où fera escale le pape François, en partance pour un voyage au Mexique. Le patriarche Kirill, lui, sera arrivé la veille sur l’île dans le cadre d’une tournée inédite en Amérique latine, devant le conduire aussi au Brésil et au Paraguay.

Deux heures d’entretien avant une déclaration commune

Devant la presse à Rome, le porte-parole du Vatican, le P. Federico Lombardi, a détaillé le déroulement de ce rendez-vous organisé sous les auspices du président cubain, Raul Castro. Dans une salle d’honneur de l’aéroport de la capitale cubaine, le pape et le patriarche russe auront deux heures d’entretien, avec interprètes russe et espagnol. Ils se rendront par la suite dans une salle attenante pour un échange de cadeaux et pour signer une « déclaration commune », avant de présenter l’un à l’autre leurs délégations respectives. Le président Castro reconduira ensuite le pape à son avion pour gagner Mexico.

« La première dans l’histoire »

Cette rencontre « sera la première dans l’histoire et marquera une étape importante dans les relations entre les deux Églises », a estimé le Saint-Siège dans un communiqué, espérant, avec le Patriarcat de Moscou, que cette rencontre« sera également un signe d’espérance pour tous les hommes de bonne volonté ». « Tous les chrétiens », c’est-à-dire catholiques, orthodoxes ainsi que protestants, sont invités « à prier avec ferveur que Dieu bénisse cette rencontre et qu’elle porte de bons fruits ».

L’un des « fruits » attendus concerne la protection des chrétiens d’Orient. Le métropolite Hilarion, chargé des relations extérieures pour le Patriarcat de Moscou, a déclaré ce même 5 février que « la persécution des chrétiens (serait) au centre de la réunion ».

« La situation actuelle au Moyen-Orient, Afrique du Nord et centrale et dans d’autres régions où les extrémistes effectuent un véritable génocide de la population chrétienne, nécessite des mesures urgentes et une plus grande interaction entre les Églises chrétiennes », a-t-il expliqué depuis Moscou : « Dans la situation tragique actuelle, il est nécessaire de mettre de côté les désaccords internes et d’unir les efforts pour sauver le christianisme dans les régions où il est soumis à la plus grave des persécutions ».

Alors que le Vatican insistait pour indiquer que cette rencontre n’était « pas improvisée » mais « préparée depuis longtemps » après un « temps de maturation », le métropolite Hilarion a au contraire déclaré qu’« en dépit des obstacles qui demeurent entre nos Églises, il a été décidé de convoquer d'urgence une réunion ». Lorsque l’imminence d’une telle rencontre a été ébruitée, le Patriarcat l’avait d’ailleurs de suite démentie publiquement.

La plus grande Église orthodoxe au monde

Avec 150 millions de fidèles, l’Église orthodoxe russe est, de loin, la plus importante, en nombre, dans le monde orthodoxe. Le rapprochement entre Rome et Moscou est donc considéré comme une étape considérable dans le dialogue œcuménique et la recherche d'unité des chrétiens.

Le Vatican a indiqué que le patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomeos, était prévenu de la rencontre à venir et en était « satisfait », y voyant « un pas en avant ». La rencontre survient alors que vient d’être convoqué, non sans mal, un concile panorthodoxe (assemblée de toutes les Églises orthodoxes) pour juin prochain en Crète.

Deuxième venue du pape à Cuba

Avec ce rendez-vous à l’aéroport José Marti de La Havane, Cuba va recevoir le pape François pour la deuxième fois, après une première visite en septembre 2015. L'île castriste a déjà reçu dans le passé Jean-Paul II puis Benoît XVI.

D'après le Vatican, Raul Castro s'est montré d'emblée prêt à être l'hôte de cette rencontre. Le président cubain comme son homologue américain, Barack Obama, sont ouvertement reconnaissants envers le Saint-Siège d'avoir aidé au récent rapprochement en cours entre les deux pays.

Le programme du voyage du pape au Mexique, prévu du 12 au 18 février, reste inchangé.

Sébastien Maillard (à Rome)
 

Chronologie

Rome et le Patriarcat de Moscou, des années pour se rencontrer

 

 

Nicolas Sénèze Et Christophe De Galzain
 

 hiLes patriarches de la « première » et « troisième Rome » bientôt réunis

Cuba accueillera le 12 février 2016 un évènement historique dans l’histoire du christianisme : le Pape François, qui fera escale à La Havane sur le chemin du Mexique, va y rencontrer le patriarche de Moscou, chef de l’Église orthodoxe russe.

Voici le communiqué diffusé ce vendredi midi par le Saint-Siège et le Patriarcat de Moscou :

« Le Saint-Siège et le Patriarcat de Moscou ont la joie d’annoncer que, par la grâce de Dieu, Sa Sainteté le Pape François et Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie, se rencontreront le 12 février 2016. Leur rencontre aura lieu à Cuba, où le Pape fera escale avant son voyage au Mexique, et où le Patriarche Cyrille sera en visite officielle. Elle comprendra une rencontre personnelle à l’aéroport international José Marti de La Havane, et se conclura avec la signature d’une déclaration commune. »

Cette rencontre des Primats de l’Église catholique et de l’Église orthodoxe russe, préparée de longue date, sera la première dans l’histoire et marquera une étape importante dans les relations entre les deux Églises. Le Saint-Siège et le Patriarcat de Moscou souhaitent que cela soit aussi un signe d’espérance pour tous les hommes de bonne volonté. Ils invitent tous les chrétiens à prier avec ferveur afin que Dieu bénisse cette rencontre, qui puisse produire de bons fruits.

 

Source : Aleteia

 

Commenter cet article