Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

 

Horaire et lieux des célébrations du Jeudi Saint dans le doyenné

 

Jésus prend son dernier repas avec les douze Apôtres dans la salle dite du « Cénacle ». Saint Paul et les évangélistes Marc, Luc et Matthieu rapportent les récits de la Cène au cours de laquelle, en prenant le pain et le vin, le Christ rend grâce et offre son Corps et son Sang pour le salut des hommes.

Au cours de ce repas, Jésus va se mettre à genoux devant chacun de ses disciples et leur laver les pieds. Il prend la tenue de serviteur et dit : « C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez vous aussi comme j’ai fait pour vous. » Au cours de la messe célébrée avec solennité, on répète le geste du lavement des pieds.

Lire la suite ...

Jeudi Saint, fête des prêtres !

Le saviez-vous ?

Le Jeudi Saint est la Fête des Prêtres.

Ce jour-là, en effet, on fait mémoire du Jour où instituant l’Eucharistie, célébrant la première Messe de l’histoire de l’humanité,

Jésus institue aussi le Sacerdoce.

Il fait de ses Apôtres les premiers Prêtres.

Le Jeudi Saint les Prêtres se souviennent qu’ils sont nés au Sacerdoce au cours de la Cène du Seigneur.

Pensez à fêter vos Prêtres ce Jeudi Saint !

Un petit mot, une petite attention à tous les Prêtres que vous connaissez … pour les remercier de donner leur vie pour vous et pour le Salut du monde.

Oraison d'un laïc pour les curés

Tout d’abord, Seigneur, nous vous remercions de ce que ces hommes aient accepté de devenir nos curés et vicaires.

Si par hasard, ils avaient préféré les pantoufles, une femme et un foyer, nous serions bien ennuyés. Et si c’était comme cela partout ?

Merci, mon Dieu, de leur avoir donné le courage du sacrifice.

Grâce à eux, nous pouvons nous nourrir du Pain de Vie, former des foyers solides, rapproprier notre âme et mourir en paix.

 

Merci, Seigneur, pour les défauts de nos curés : des gens parfaits supportent mal la faiblesse…

Des gens en toujours bonne santé méprisent les petites natures.

Seigneur, vous avez mieux vu que nous !

Nos curés sont des phénomènes.

 

Ils doivent être des pédagogues pour les enfants,

Des spécialistes des questions du foyer pour les jeunes ménages,

Des spécialistes psychologiques pour la jeunesse,

Des chefs-d’œuvre de science et de délicatesse au confessionnal.

 

Ils doivent, aux réunions d’hommes, traiter du problème de l’Église en professeurs

aux réunions de dames, ouvrir l’Évangile en exégètes.

Dans leur visite aux familles cultivées, ils doivent discuter du dernier roman

sous peine de passer pour de gros lourds,

et avec le communiste sympathique

traiter du conflit capital-travail dans ses moindres détails.

 

Avec les non-catholiques, ils doivent être théologiens à la fois fermes et larges.

Et des historiens avisés avec la J.O.C.

Mais je n’en finirai pas !

J’oubliais qu’ils doivent répondre dans les rues à tous les saluts,

Et s’ils reçoivent, ils doivent être souriants, même s’ils sont à moitié morts.

 

J’oubliais qu’ils doivent être, chaque dimanche, orateurs, chanteurs et parfois organistes,

et qu’en semaine, il leur faut souvent être électriciens, menuisiers, peintres, cuisiniers, etc.

Seigneur, faites que ces « spécialistes universels », nous les jugions avec l’indulgence

que requiert ce programme incohérent et inhumain.

 

Faites que nous comprenions que si sur quatorze spécialités,

notre prêtre en réussit la moitié ou le quart,

nous en soyons satisfaits.

Donnez-moi, Seigneur, de lui pardonner ses impatiences ou ses erreurs.

 

Que je comprenne bien que je n’ai qu’un curé à supporter

et que lui a tous ses paroissiens sur le dos.

Donnez-moi enfin, Seigneur, de lui montrer qu’il n’est pas entouré que d’indifférence.

Donnez-moi la persévérance dans la prière pour les prêtres et leurs vocations.

 

Ce sera sans doute le meilleur de tout.

 

Amen.

 

Source : Aleteia

Album photos de la semaine Sainte, au jour le jour