Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

 

Quelles évolutions souhaitez-vous pour rendre la participation citoyenne plus active, la démocratie plus participative ?

Athènes, dit-on, est le berceau de la démocratie. Platon estimait que tant que le pouvoir ne coïncidait pas avec la sagesse, les maux du genre humain perdureraient et la cité idéale qu’il appelait de ses vœux ne se réaliserait pas (La République V/473a). Selon lui, impossible d’instaurer une démocratie sans un effort constant d’éducation du peuple et de ses dirigeants.

Partant du principe énoncé par Churchill que « la démocratie est le pire des systèmes à l’exception de tous les autres », il nous faut la préserver de ses propres limites. Pas d’autre antidote qu’un effort d’éducation permanente des citoyens. On naît Français, on ne naît pas citoyen, on le devient.

C’est pourquoi, à la faveur du grand débat national et pour m’en tenir à la seule question posée ci-dessus, je demande à Monsieur le Ministre de l’Education Nationale:
          - Que dès la petite enfance et l’école primaire, l’on renforce par la parole et par les gestes, l’apprentissage des règles élémentaires de politesse qui rendent la vie en commun supportable et même agréable. 
          - Que l’on appelle à bannir du langage quotidien les mots vulgaires qui dénotent d’un manque de respect et non d’une proximité avec « le peuple ». 
          - Que l’on cesse de faire croire aux enfants que tout est ludique et qu’ils sachent que le travail demande un effort, mais j’ai lâché un « gros mot » ! 
Je lui demande encore :
          - de programmer dans le secondaire, une approche des « droits de l’homme et du citoyen» accompagnée bien entendu des devoirs qu’ils supposent et d’en faire un élément de l’obtention du brevet des études ou du baccalauréat ?
          - de commencer la journée scolaire par un silence nourri par le rappel d’un proverbe, d’une citation ou d’une action positive qui a marqué l’actualité.

Je demande à Monsieur le Premier Ministre que le service national universel puisse se dérouler sur le temps d’une année scolaire entière. Il y serait dispensée une formation dédiée à la connaissance des institutions européennes, des grands services de l’Etat, des corps intermédiaires, conjointement à un engagement au service d’une association d’intérêt général. Ce service pourrait se conclure par une cérémonie de « confirmation » par chaque jeune de son choix de la nationalité française.

           - Enfin, pour couronner le tout, je demande à Monsieur le Président de la République que le vote soit rendu obligatoire.

Le basculement politique que l’on voit s’opérer dans certaines parties du monde devrait nous alerter. A « consommer » de la démocratie, sans avoir conscience d’en être à la fois les heureux bénéficiaires et les acteurs responsables nous expose à tous les dangers, à commencer par celui de la barbarie rampante et quotidienne, si nous ne mettons pas en place les conditions pour la faire vivre.

Réponse hors sujet ? Passéiste ? Utopique ? Son auteur assume ! Et le Platon de « La République » future aussi

 

                                                                                                                                                               Jean Casanave

 

                                                                                                                                 http://jeancasanave.blogspot.com/

 

Commenter cet article