Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

 

Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour

Retour sur la rencontre du 30 mars 2019

Débat contemporain sur les enjeux de nos existences

La toute jeune association, Les Cailloux des Gaves et de l’Adour a proposé, à Pau dans les locaux de l’université, ce samedi 30 mars un colloque : « Des Paroles aux Actes, pour un monde plus humain ». Une centaine de personnes s’est retrouvée autour de quatre acteurs de terrain : Marc Pérez, de l’association Agir ; Thérèse Le Toquin, enseignante en classe préparatoire ; Jean Casanave, prêtre, formateur, et Éric Piolle, maire de Grenoble. Le matin, avec Paule Zellitch, présidente de la CCBF, ont été abordés, en table ronde et en séance plénière, l’accompagnement vers l’emploi, l’accompagnement des jeunes, la formation des adultes, et l’engagement citoyen dans une cité d’aujourd’hui. L’après-midi, ces interventions ont donné lieu à un dialogue plus resserré qui a vivement intéressé les participants.

Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour
Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour
Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour
Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour
Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour
Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour
Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour
Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour
Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour
Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour
Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour
Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour
Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour
Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour

Samedi 30 mars de 9h à 17h30

Des paroles aux actes par Jean Casanave
Histoire béarnaise. Un vieux paysan sort d’une réunion préélectorale. Il a écouté le candidat à la députation. Un voisin le rencontre et lui demande : « Qu’a-t-il dit ? » Réponse : « Je ne sais pas mais il a bien parlé ! »
C’était le temps où l’éloquence des préaux d’école pouvait faire tomber quelques bulletins de vote dans l’escarcelle.
Les temps ont changé. « Nous ne voulons pas des paroles mais des actes » répètent inlassablement les assidus des manifestations qui occupent le pavé ces
derniers jours. « Des paroles aux actes, pour un monde plus humain ! » sera le thème d’un colloque qui se déroulera à l’université de Pau le 30 mars (1).
Il semble, en effet, que l’inflation des petites ou grandes phrases relayées par les chaînes en continu amplifie l’impression d’antinomie entre ces deux termes.
Beaucoup de mots pour peu de résultats concrets !
Mais à y regarder de plus près, y a-t-il vraiment opposition entre ces deux moyens d’expression ?
Que l’acte parle ne fait aucun doute si l’on pense à celui accompli par le Colonel Bertranne ! Quel Français ne s’est pas senti interpellé par le sens de la responsabilité que traduisait son geste de bravoure ? 
 Mais, à l’inverse, qui n’a pas été atteint par telle ou telle parole prononcée par un père, une mère, un professeur, un ami, au point que sa vie en a été profondément transformée ?
La parole, pour le meilleur ou pour le pire, peut être action. Le torrent d’expressions répétitives proférées récemment sur un plateau de TV par deux femmes politiques consistait essentiellement à noyer l’adversaire dans un déluge sonore et à recevoir la palme du dernier mot. Résultat de ce pugilat verbal et de ce spectacle lamentable : dégoût et lassitude, écran noir et muet.
Si la parole est acte et si l’action peut parler, n’est-ce pas parce que la première Parole qui est à l’origine de tout ce qui se dit et de tout ce qui se fait est à la fois
Parole et Acte : « Il dit et cela fut ! » Puissent nos paroles et nos actes laisser retentir un lointain écho de la voix du Créateur !


(1) renseignements : « de cairn en cairn » 06 13 48 90 65
Jean Casanave

Association Les Cailloux des Gaves et de l'Adour