Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

Lettre du pape François aux mouvements populaires

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

Retour sur la semaine sainte

 

Retour sur l'Octave de Pâques

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

Solidaire avec ma paroisse

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

Par-delà le confinement, que fait l’Église pour les personnes en précarité ?

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

Mise en place d’un service d’écoute pour les catholiques en France en période de confinement

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

A partir du dimanche 5 avril : page "Spécial Semaine Sainte"

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

Retour sur la Bénédiction Urbi et Orbi du 27 mars

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

Pas de messe, pas de quête ? Soutenons notre paroisse !

Comment aider ma paroisse et subvenir à ses besoins ? Sans messes, pas de fidèles. Et sans fidèles, pas de quête. Heureusement des solutions existent. Que ce soit en ligne ou directement chez soi.

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

Indulgences : «Un grand manteau de miséricorde est répandu»

«Un grand manteau de miséricorde est répandu sur tous ceux qui souhaitent la recevoir». Ainsi, le cardinal italien Mauro Piacenza, pénitencier majeur de l’Église catholique qualifie la portée du décret paru vendredi 20 mars sur l'indulgence plénière offerte aux malades, soignants et fidèles, à l'occasion de l'urgence pandémique.

Pouvez-vous expliquer l'origine du décret sur l'indulgence en cette période d'urgence face au Covid-19?

La loi suprême de l'Église est le salut des âmes. L'Église se tient devant le monde pour proclamer l'Évangile et offrir les sacrements, c'est-à-dire la surabondance de dons et de la grâce divine qui sont mis à la disposition de tous. La crise que nous traversons en ce moment, malheureusement maintenant dans de nombreux pays du monde, est évidente pour chacun d'entre nous. Nous vivons dans une situation d'urgence : il y a des hôpitaux qui risquent de ne plus pouvoir accueillir les malades, il y a des malades qui sont obligés de vivre dans l'isolement, et malheureusement aussi de mourir sans le confort et la proximité de leurs proches, il y a des malades qui n'ont pas la proximité d'un prêtre pour l'onction des malades et la confession. Il y a beaucoup de personnes en quarantaine et des villes entières où la population doit rester enfermée chez elle à cause des règlements émis par les autorités pour contenir la contagion.

Quels sont les besoins les plus urgents ?

L'extraordinaire de cette époque exige des mesures extraordinaires pour aider, pour être proche, pour réconforter, pour assister, pour ne jamais laisser personne manquer la caresse de Dieu face à la souffrance et à la perspective d'une mort imminente. C'est pourquoi la Pénitencerie apostolique, agissant au service du Pape et avec son autorité, a publié ce décret sur les indulgences.

Pouvez-vous énumérer les particularités de cette mesure ?

Tout d'abord, une indulgence plénière est offerte à tous les patients atteints du coronavirus qui sont à l'hôpital ou en quarantaine à domicile. Elle est également proposée, dans les mêmes conditions, aux travailleurs de la santé, aux membres de la famille et à ceux qui aident les malades. En outre, l'indulgence est également offerte à tous ceux qui, à l'occasion de cette pandémie, prient pour qu'elle cesse, prient pour ceux qui souffrent et pour ceux que le Seigneur a appelés à Lui.

Quelles sont les conditions pour recevoir le don d'indulgence ?

Elles sont très simples. Il est demandé aux malades et à leurs soignants de s'unir spirituellement, si possible par le biais des médias, à la célébration de la messe ou à la récitation du chapelet ou du chemin de croix ou à d'autres formes de dévotion. Si cela n'est pas possible, on leur demande de réciter le Credo, le Notre Père et une invocation à Marie. Tous les autres, ceux qui offrent des prières pour les âmes des morts, pour ceux qui souffrent, et invoquent la fin de la pandémie, sont invités - lorsque cela est possible - à se rendre au Saint-Sacrement ou à l'adoration eucharistique. Ou encore, à la lecture des Saintes Écritures pendant au moins une demi-heure, ou la récitation du Rosaire ou du Chemin de croix. Comme chacun le sait, la récitation des prières et la lecture de la Bible peuvent se faire sans quitter la maison.

Et ceux qui sont sur le point de mourir ?

Ceux qui sont sur le point de mourir et qui ne peuvent recevoir l'Onction des malades, ni se confesser ou communiquer, sont confiés à la Miséricorde Divine. Chacun d'entre eux bénéficie de l'indulgence plénière, à condition qu'il soit dûment disposé et qu'il ait eu l'habitude de réciter des prières au cours de sa vie. Comme on peut le voir, un grand manteau de miséricorde est répandu sur tous ceux qui souhaitent la recevoir.

Le décret de la Pénitencerie parle des personnes malades atteintes du Coronavirus. Cela signifie-t-il que l'indulgence n'est pas offerte aux autres malades ?

N'oublions jamais le bien des âmes : le décret présente des mesures extraordinaires en raison de l'urgence générale que nous connaissons. Elle s'étend à tous les malades, car tous les malades qui se trouvent aujourd'hui dans les hôpitaux subissent d'une manière ou d'une autre les conséquences de l'urgence de la pandémie.

Parlons du sacrement de la confession. D'autres formes que la confession individuelle sont-elles possibles, en face à face avec le prêtre ?

L'absolution collective, sans confession individuelle, peut toujours être donnée en cas de danger imminent de mort, ou en cas - le Code de droit canonique le précise - de "grave nécessité". Nous avons clairement indiqué que, surtout dans les endroits les plus touchés par la contagion et jusqu'à ce que le phénomène soit retenu, les cas de grave nécessité se reproduisent. Les évêques diocésains peuvent donc, pour le bien des âmes, prendre des décisions dans ce sens, comme ils peuvent le faire en cas de nécessité soudaine.

Source 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

Messages

Messages des évêques de France

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

Lettre de Mgr Aupetit aux soignants

Chers amis soignants,

Je tenais tout d’abord à vous remercier d’être en première ligne pour secourir nos concitoyens.

Vous retrouvez le sens profond de votre vocation : soigner vos frères humains qui sont dans la détresse. Alors que tant de personnes ont quitté la grande ville et travaillent à distance, vous êtes tous bien présents au front avec courage et dévouement. J’espère profondément que la nation saura s’en souvenir quand les temps seront meilleurs.

Il peut arriver devant l’afflux des malades que vous soyez confrontés à de vrais problèmes de conscience. Lorsque ceux-ci seront plus nombreux que les respirateurs qui peuvent leur sauver la vie, vous pourrez être amenés à faire des choix douloureux. Il ne faut surtout pas parler, comme je l’entends quelquefois, de faire un « tri » entre les malades. La fin recherchée qui est de sauver la vie ou de soulager le patient, est commune à tous. Les moyens pour y parvenir doivent être proportionnés à la réalité sanitaire.

Le Pape saint Jean Paul II dans son encyclique l’Évangile de la vie nous donne des clés de compréhension : « Il est certain que l’obligation morale de se soigner et de se faire soigner existe, mais cette obligation doit être confrontée aux situations concrètes ; c’est-à-dire qu’il faut déterminer si les moyens thérapeutiques dont on dispose sont objectivement en proportion avec les perspectives d’amélioration » (EV n°65). C’est donc votre discernement concerté entre soignants qui, devant ces situations concrètes, permettra d’ajuster la réponse en fonction de l’état du patient et de ses chances objectives de survie. Cela relève de votre compétence et de votre responsabilité.

Comme tous nos concitoyens, je vous fais confiance, vous remercie encore de votre implication généreuse et, si vous le souhaitiez, mes frères prêtres et moi-même, nous nous tenons à votre disposition pour vous soutenir spirituellement s’il en est besoin ainsi qu’auprès des mourants, des malades et de leurs familles.

Soyez assurés de ma prière et de ma reconnaissance

Source >>

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

Découvrez librement la revue diocésaine "Notre Eglise" d'avril 2020 !

En cette période d'épreuve et de confinement, le diocèse vous propose d'accéder, librement et à titre exceptionnel, au contenu intégral de la revue "Notre Eglise" du mois d'avril 2020.

Il vous suffit pour cela de télécharger ce numéro à partir du lien NOTRE EGLISE et de l'ouvrir sous calaméo en cliquant sur "Lire la publication".

Rappelons que "Notre Eglise" est la revue du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron, qu'il s'agit d'un mensuel (11 numéros par an) et que le tarif standard d'un abonnement est de 39€.

Bonne lecture !

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

La Confession pendant le Coronavirus

La Confession du Désir

A l’approche de la fête de Pâques, beaucoup de fidèles ont le désir d’aller se confesser pour se « retrouver avec Dieu », a souligné le Souverain pontife. Mais alors que des mesures de confinement assez sévères ont été prises dans certains pays dont l’Italie, bon nombre se demanderont comment recevoir le sacrement de pénitence alors qu’ils ne peuvent pas sortir de chez eux, a-t-il relevé.

« Impossibilité physique ou morale »

Pour le chef de l’Eglise catholique, le catéchisme est « très clair » à ce sujet : la confession individuelle et intégrale suivie de l’absolution demeure le seul mode ordinaire par lequel les fidèles se réconcilient avec Dieu et l’Eglise, « sauf si une impossibilité physique ou morale dispense d’une telle confession » (CEC 1484). Ainsi, « si tu ne trouves pas de confesseur, il faut que tu t’adresses directement à Dieu », a expliqué le pontife précisant la nécessité d’aller tout de même se confesser plus tard.

En lui disant ainsi la vérité, en lui demandant pardon, avec un « acte de contrition bien fait », la « grâce de Dieu » agira et « notre âme redeviendra blanche comme la neige ». Dieu est comme un Père qui guette le retour de son fils, a encore expliqué l’évêque de Rome. Pendant la période du Carême, a-t-il pointé, sa “tendresse” doit pouvoir toucher les cœurs des catholiques et les guérir de toutes les « blessures de la vie ». « Le Seigneur est capable de transformer le cœur mais cela demande de faire le premier pas », a-t-il confié.

Pape François

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

À Rouen, la messe au cœur des lieux touchés par le confinement

Face à l’impossibilité de célébrer la messe en présence de fidèles, un prêtre de Rouen a fait le choix de célébrer chaque jour dans un lieu de vie touché par le confinement.

« Jeudi matin, je serai en direct à 4 h 15 du matin pour une messe depuis une boulangerie. » Depuis le début du confinement en raison de l’épidémie de Covid-19, le père Geoffroy de La Tousche, curé des paroisses du centre de Rouen (Seine-Maritime), célèbre chaque jour dans un endroit différent, avec une priorité pour les lieux de vie d’habitude les plus animés. Comme dans cette boulangerie donc, « pour être avec ceux qui travaillent la nuit pour nous nourrir ».

« Je choisis surtout des lieux professionnels qui subissent une perte d’activité dramatique », explique le prêtre de 48 ans. Chaque jour, il identifie un lieu et propose au chef d’entreprise d’y célébrer la messe. Le père de La Tousche a ainsi célébré dans un restaurant, une grande surface ou encore une ferme.

« Lorsque j’ai reçu le document signé de mon évêque autorisant mes déplacements professionnels, j’ai eu cette idée comme un moyen de rejoindre les personnes là où elles sont », détaille-t-il. Selon lui, « les gens sont à la fois surpris et heureux de voir la célébration de la messe et cela permet des contacts extraordinaires ».

Jeudi 31 mars, le père de La Tousche a apporté ciboire et calice sur une péniche de réception. « J’ai trouvé la démarche originale et, vu la situation actuelle, cela me faisait plaisir qu’il y ait au moins un événement sur l’eau », explique Eddy Monard qui a ainsi accueilli le célébrant sur son bateau. « La péniche était à quai et derrière le prêtre on voyait la vue sur le fleuve avec les péniches de fret en arrière-plan », poursuit-il en décrivant la « belle lumière » des derniers méandres de la Seine avant la mer. Pour le responsable de la péniche, c’est également l’occasion d’une « communication agréable, pour montrer tout ce qu’on peut faire sur l’eau ».

La participation des paroissiens

Si la messe n’est pas célébrée dans les églises, ce n’est pas pour autant que les paroisses du père de La Tousche ne sont pas impliquées. « Chaque jour, raconte-t-il, un groupe de paroissiens prend en charge la liturgie. » Les lectures, et la prière universelle lorsqu’il y en a une, sont ainsi préenregistrées par des Rouennais chez eux et transmis au prêtre via la messagerie WhatsApp. Ces enregistrements sont ensuite diffusés par le prêtre pendant la célébration retransmise en direct sur YouTube et sur Facebook.

« Les paroissiens sont très heureux de participer, cela a une puissance et une fécondité qui me dépassent », se réjouit le prêtre. « Il y a une vraie maturité chez les chrétiens d’aujourd’hui qui permet de lancer des nouveautés », continue-t-il. Il salue ainsi la charité des uns et des autres, qui prennent le temps de s’écouter et de s’entraider malgré le poids du confinement pour chacun. Pour le père de la Tousche, « il y aura un avant et un après confinement, mais le pendant est le temps de la conversion ».

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

Tous vos films chrétiens en VOD sur un seul site

Vous avez enfin le temps de regarder des films chrétiens, c'est l'occasion de se sanctifier depuis son canapé !

Retrouvez tous nos films en DVD (sur notre boutique) ou VOD sur lefilmchrétien.fr !

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

Ce qu'il faut savoir sur le Coronavirus

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour

Humour ...

 

Evènements ... Messages ... Infos ... Témoignages ... Humour