Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

 

Le chapelet est une méditation de la vie du Christ. Tous les papes ont recommandé cette prière, rappelle Guillaume de Menthière, professeur de théologie aux Bernardins, auteur de Marie de Nazareth.

A quoi sert la prière répétitive du chapelet ? Et d'abord, de quand date-t-elle ?

On dit qu'elle a été communiquée par la Vierge elle-même à saint Dominique, donc ver le XIIe siècle. Elle se met en place petit à petit et se fixe au XVIe siècle.

Le chapelet tel qu'on le récite encore aujourd'hui est fixé avec saint Pie V, au XVIe siècle.

Il y a une différence entre chapelet et rosaire ?

Oui, le chapelet est une partie du rosaire, le rosaire étant la totalité des mystères à méditer, mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux. Le chapelet ne médite qu'une série de mystères.

Qu'est-ce qu'on peut recommander à ceux qui n'ont jamais pu réciter un chapelet ou un rosaire ?

On peut leur conseiller d'abord de lire cette lettre de Jean-Paul II, qui explique très bien ce que c'est. Il commence par dire que la prière du chapelet est une prière christologique, c'est-à-dire qu'elle a pour but de nous faire méditer les mystères du Christ et de nous faire entrer en communion avec ces mystères. Pie XII disait ces mots magnifiques : « Le chapelet, c'est le sacrifice du soir », la messe étant le sacrifice du matin, car à l'époque on disait la messe le matin. Certes, le rosaire n'est pas à mettre sur le même plan que l'eucharistie.

On peut rajouter des prières personnelles, des intentions ?

G. de M. : J'aime me référer à Jean-Paul II qui invite à la sobriété. Le Notre Père ouvre la récitation des dix Je vous salue Marie, pendant lesquels on médite un mystère de la foi, et l'on termine par un Gloria. Beaucoup rajoutent de petites prières personnelles, et je n'y vois aucun inconvénient dans la prière privée, mais je crois que dans la prière publique il faut s'en tenir à beaucoup de simplicité, même si le pape dit qu'on peut ajouter ce qu'il appelle des « clausules », pour mieux entrer dans le mystère, comme par exemple quand on médite la résurrection du Christ, on peut dire « Et Jésus, le fruit de tes entrailles, qui est ressuscité d'entre les morts, est béni ».

 

Le chapelet

15h30 : Chapelet de Lourdes

 

Le chapelet

Qu'est-ce que le chapelet ?

Un chapelet correspond à la méditation d'une série de cinq Mystères, soit Joyeux, Douloureux ou Glorieux équivalant à un tiers du Rosaire puisque celui-ci comprend trois chapelets : celui des Mystères Joyeux, des Mystères Douloureux et des Mystères Glorieux.

C'est aussi le moyen " mnémotechnique " facilitant la récitation du très saint Rosaire.

Lorsqu'il est béni, il sera l'objet matériel et spirituel (puisque béni) qui rendra visible notre dévotion au Rosaire (Notez que la Très Sainte Vierge Marie, lors de ses apparitions,  porte toujours un chapelet sur Elle... Lourdes, Fatima, etc.)

Rappelez-vous, dans toutes ses interventions, Marie invite de manière forte, à prier son saint Rosaire, au moins un chapelet CHAQUE JOUR (Fatima) .

Les papes eux-mêmes en ont fortement conseillé " l'exercice ", songez par exemple à notre très cher Pape Jean-Paul II qui, lorsqu'il vous reçoit vous offre comme cadeau un chapelet... N'est-ce pas là plus sûr moyen de vous en montrer l'importance ?

La prière du Chapelet (Rosaire) comporte en fait deux parties, qui s'exécutent simultanément : d'une part, la récitation des prières (décrites ci-dessous) et d'autre part, la méditation des Mystères du Rosaire, c'est-à-dire, en même temps que l'on récite pieusement les prières, on médite sur les événements de la vie de Jésus et/ou de Marie que sont les Mystères. 

Les Mystères Douloureux, les Mystères Glorieux, qui concernent des événements Joyeux, Douloureux et Glorieux de la vie du Christ et de Marie sa Mère, notre Mère et la Mère de l'Église.

Le chapelet

Prier le Rosaire

 

Le chapelet

Coloriage

 

Le chapelet

Retour "Un temps pour le Seigneur"