Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Chaque mercredi, un nouveau billet.

photo mgr Dupleix 
Mgr André Dupleix
Recteur honoraire de l'I.C. de Toulouse
Professeur à l'Institut Catholique de Paris 


24/Autour du Mundial

 

 Comment ne pas évoquer, en ce mois de juin, l'un des événement sportifs les plus populaires avec les jeux olympiques, suivi - tous moyens de communication réunis -  par plusieurs milliards de personnes.  Je parle bien sûr de la Coupe du monde de football.

 

Un tel événement, n'en doutons pas, a de profondes et nombreuses répercussions, conscientes ou inconscientes sur l'opinion publique, et cela au niveau planétaire et quelle que soit la diversité des avis. Il s'agit, certes et d'abord, d'une manifestation sportive de haut niveau, qui permet de vivre de grandes heures, collectivement ou individuellement.  Mais aussi, à travers le Mundial, beaucoup d'autres choses s'expriment, sur le terrain, dans les tribunes, dans le huis clos des préparatifs ou les bruyantes manifestations de joie et de sympathie.

 

Parmi ces choses là, celle que je retiens le plus et qui n'est pas sans résonnance dans les temps que nous vivons, c'est l'égalité des chances et l'égalité des hommes qui s'affrontent. Vous me direz que c'est le lot de toutes les compétitions sportives internationales. Mais en ce qui concerne le football, étant donné l'intérêt populaire planétaire, cet aspect est loin d'être négligeable. Sur le terrain, jouent face à face des sportifs de toutes convictions , races et couleurs, dépassant un instant les raisons  qu'ils auraient  par ailleurs de s'affronter dans la violence.. Voici que des hommes que les idéologies opposent se serrent la main. Voici qu'une équipe, en laquelle on ne croyait plus, peut faire mentir les prévisions. Voici cet échange de maillots avec le sourire, malgré l'amertume de la défaite.

 

Que nous le voulions ou non, et malgré les affaires troubles et les enjeux financiers qui semblent bien souvent disproportionnés, il se passe là quelque chose de résolument positif à ne pas ignorer.

 

 

Qui peut dire  qu'il n'y a pas aussi, en ces circonstances beaucoup de générosité, d'authenticité, de dépassement de soi ? Tout ce qui, finalement, contribue à faire grandir en nous cette volonté de paix et de réconciliation dont nos sociétés ont besoin, plus que la suspicion et la guerre. Vive le Mundial, s'il peut faire mûrir quelques graines d'espoir...

 

timthumb.jpg