Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

DSC01685

Temps de prière

DSC01688.JPG Seigneur, tu n'es pas "venu guérir les riches et les bien-portants". Nous te prions pour tous ceux qui souffrent du chômage, de faibles revenus, de mauvaise santé. Donne-nous l'esprit de pauvreté qui nous rendra solidaires et témoins de ta puissance. Ensemble, prions.

 

DSC01687.JPG Seigneur, "pas un cheveu de leur tête ne sera perdu". Nous te prions pour les persécutés, les rejetés, les réfugiés. Révèle-toi à tous ces plus pauvres qui sont victimes de la haine et de catastrophes, ouvres grand nos coeurs. Ensemble, prions.

 

DSC01688 
"Nous n'avons pas vécu parmi vous dans l'oisiveté", nous dit St Paul. Seigneur, nous te prions pour ceux qui s'engagent dans des missions de charité, pour les bénévoles, les donateurs. Qu'ils soient les  témoins, par leur action, de ton amour à l'oeuvre parmi les hommes. Ensemble, prions.

 

DSC01687 "Il apportera la guérison dans son rayonnement". seigneur, nous te prions pour tous les membres de notre Eglise, de notre diocèse, de nos paroisses et de nos services de pastorale. Que par leur rayonnement, ils soient source de guérison pour le monde. Ensemble, prions.

 

logo-site Sur les pas du P. Wrésinski, des chrétiens, avec d'autres, se rendent solidaires de ceux qui vivent dans l'extrême pauvreté.
Qui est Jean Claude Caillaux (La Croix) Cliquez sur le logo ci-dessus

 

DSC01684

 

        Nous avons tout à apprendre et donc tout à désapprendre. "Ce que j'ai appris, je ne l'ai appris que du père Wrésinsky et des pauvres rencontrés. Je ne suis le représentant de personne mais je suis Jean Claude : un héritier"

 

  Entre pas d'argent et la très grande pauvreté, il y a un abîme« Les pauvres » font partie du folklore. Je vais parler des pauvres. si je parle des pauvres, je vais créer une catégorie. désigner c'est mettre dans une boîte de conserve. Je parlerai des pauvres, des très pauvres et des plus pauvres. Il y a des gens autour de nous qui vivent à la fois le manque et le mépris.

 

Il y a des pauvres et de la misère. Mais au fond ne sommes pas tous pauvres ? Non !   Quelqu'un s'est occupé de nous quand nous sommes sortis du ventre de notre mère, que nous étions fragiles. Quand nous mourrons, devenus fragiles, quelqu'un s'occupera de nous. Nous ne sommes pas tout-puissants, créateurs de nous-mêmes, en ce sens nous sommes donc pauvres

 

Il y a la pauvreté vitale : tous nés fragiles. Une pauvreté du fait que je suis homme. Et il y a la pauvreté sociale : ou la précarité n'est pas partagée par tous.

 

"Toute soufrance n'est pas misère !"

Joseph Wrésinski

 

Il faut, il faudrait ... Je suis là entre une tension :faire et ne pas faire, agir et ne pas agir. tension entre le faire et le laisser faire. Construire la maison et laisser croître l'arbre. PS 127 

 

DSC01690.JPG

 

J'habite au 3ème étage et il y a un homme qui habite à la cave. Nous n'avons pas le même point de vue. Notre point de vue dépend de notre point de vie ; pour entendre l'homme de la cave, je dois descendre, car lui ne peut pas monter, il a trop honte de ce que je suis. Je dois me déplacer en consentant de ne pas savoir.

"Les instruits finissent toujours par penser à la place des autres"

 Joseph Wrésinski

 

DSC01692.JPG

Expérience d’Herblay (vivre au milieu des pauvres en région parisienne). Avec ma femme et mes enfants, nous avons découvert, autour de nous, une vie qui n'était pas une vie. Nous avons proposé une fois par mois, un partage d'évangile. J'étais respectueux de ceux qui partageaient avec nous, mais à aucun moment je m'imaginais qu'ils pouvaient me dire une parole essentielle. Je savais, donc j'avais à leur donner. Je n'imaginais pas apprendre quelque chose d'eux, je ne savais pas que je pouvais avoir besoin d'eux. On ne m'a jamais enseigné que les très pauvres étaient sources d'expérience ! Apprendre de personnes qui ne savaient ni lire, ni écrire ? Mais que apprendre ? Leur expérience de vie.

 

 

« Tais-toi, écoute, apprends »
me disait Joseph Wrésinski.


Comment entendre ?
" Ce que tu as caché aux sages,
tu l'as révélé aux plus petits."

Mat 11, 25

Nous avons des petits et des plus faibles, sans eux la révélation n'est pas complète, car ce sont les pauvres qui détiennent cette révèlation unique ! Dans son incapacité de marcher, c'est lui dénaturé par la misère qui est révélateur.

Pour entendre il faut s'attendre à entendre. Si vous ne vous attendez à rien, vous n'entendrez rien.

Benoît XVI disait en 2005  : "donner aux pauvres" et en 2010 il nous disait : "On doit apprendre de ceux qui ne savent rien".

 

Le pape François met les pauvres à leur place, au centre de la révélation.CaptureExtrait audio de ce que dit Jean Claude Caillaux concernant les châpitres 198 et 201 de l'exortation apostolique du pape François

 

DSC01694.JPG

Le pape François dit « ne restons pas entre riches » et au chapitre 198 :« l'option pour les pauvres est un lien de révélation » donc un lieu théologique. « Une église pauvre pour les pauvres » : les riches ne sont dedans que si les pauvres y sont, ce sont les pauvres qui sont la puissance invitante.
Il faut que nous nous laissions enseigner,
évangéliser par eux.

 

 

Le plus faible dans un couple, c'est toujours l'autre, celui à qui je donne la priorité.

 Le jour où il n'y aura plus de misère, le Seigneur reviendra, la révélation sera définitive.

 

La misère c'est ce qu'on a en soi et qu'on ne peut pas exprimer ; la misère c'est la rupture du lien social.

Si les plus pauvres ne sont pas évangélisés, le monde n'est pas complet.

Quand on est pauvre on est aussi quelqu'un, on a besoin de se sentir humain.

Comment considérer le pauvre ? :
comme une perle précieuse !