Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Chaque mercredi, un nouveau billet.

photo mgr Dupleix Mgr André Dupleix

Recteur honoraire de l'I.C. de Toulouse
Professeur à l'Institut Catholique de Paris

 

16/ Exceptionnelle canonisation

 

C'est bien la première fois dans l'histoire de l'Église que deux papes seront déclarés saints ensemble et le même jour. Au-delà du caractère exceptionnel de l'évènement, il s'agit bien d'en comprendre les raisons et les conséquences spirituelles pour toutes les communautés catholiques du monde, et même au-delà.

 

Ces deux figures emblématiques de la seconde moitié du XXe siècle auront marqué, de façon décisive, non seulement la vie et la mission de l'Église catholique mais aussi le monde dans lequel elle maintenait, au long de décennies de changements considérables, sa responsabilité spirituelle.

 

Il est évident que la raison majeure de ce rapprochement entre Jean XXIII et de Jean-Paul II, en une même célébration et déclaration de sainteté, est le Concile Vatican II. Jean XXIII l'avait voulu et l'a inauguré. Jean-Paul II en a pleinement assumé et déployé les orientations. Cinq brèves années de pontificat (1958-1963) pour l'italien Angelo Roncalli que l'histoire ne pourra oublier. Vingt sept années (1978-2005) pour le premier pape polonais de l'histoire, Karol Wojtyla, dont la vigueur apostolique aura fait résonner l'Évangile du Christ sur tous les continents.

 

Ces deux êtres, aussi denses dans leur humanité que dans leur foi, profondément attachés aux racines et à la tradition du Christianisme, ont aussi compris que le souffle de l'Esprit-Saint conduisait, irréversiblement, vers la liberté et l'ouverture. Rappelons-nous ces mots de Jean XXIII évoquant, au moment de la convocation du Concile, la nécessité pour l'Église "d'ouvrir sa fenêtre" et de "se tourner vers les temps présents" ou les premières paroles de Jean-Paul II, devenues emblématiques : "N'ayez pas peur, ouvrez toutes grandes vos portes au Christ !"

 

Deux papes différents mais étroitement complémentaires dans leur lucidité sur la situation du monde et dans la conscience forte de leur mission universelle. Il y avait chez eux un peu de Pierre et de Paul... 

  

Mais nous ne saurions oublier, en cette célébration, la grande figure de Paul VI qui conduisit le Concile à son terme et dont Jean-Paul II fut, sur bien des plans, l'héritier... La sainteté a toutes les couleurs du ciel, de l'aube au crépuscule...