Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Les prêtres du doyenné

 

 

 

 

 

  Lettre du pape Jean-Paul II aux prêtres (1986)

 

 Lettre du pape Jean Paul II aux prêtres (2004)

 

 

Le pape François envoie les prêtres vers les "périphéries de l'existence"

Le-pape-Francois-envoie-les-pretres-vers-les-peripheries-de.jpg

 

 "Un nouveau souffle" par Mgr André Dupleix dupleix

 

Prêtres, pêcheurs d'hommes ..

 

 

 Entretien avec l'abbé Benoît Nouvel 

 Son installation 

 

                  

 Installation de l'abbé Jacques de Balincourt  

 

pauvre-cur--2.png

 Installation de l'abbé Gilles Bonnin 

 

 Installation de l'abbé François Mata 

 Son témoignage sacerdotal 

 

 

pauvre-cur--3.png

 Installation de l'abbé Jean Possompès 

 

   Témoignage sacerdotal de l'abbé Jacques de Mesmay 

 

 

 Ordination d'Amador Vicente 

 

neon

 

« L'absence d'un vrai prêtre est, dans une vie, une détresse sans nom. Le plus grand cadeau qu'on puisse faire, la plus grande charité qu'on puisse apporter, c'est un prêtre qui soit un vrai prêtre. C'est l'approximation la plus grande qu'on puisse réaliser ici-bas de la présence visible du Christ. Dans le Christ, il y a une vie humaine et une vie divine. Dans le prêtre, on veut trouver aussi une vie vraiment humaine et une vie vraiment divine. Le malheur, c'est que beaucoup apparaissent comme amputés soit de l'une soit de l'autre. Il y a des prêtres qui semblent n'avoir pas pesé les difficultés d'un laïc, d'un père ou d'une mère de famille, à leur véritable poids humain. Ils ne réalisent pas ce que c'est vraiment, réellement, douloureusement, qu'une vie d'homme ou de femme

Quand les laïcs chrétiens ont rencontré une fois un prêtre qui les a « compris » qui est entré avec son coeur d'homme dans leur vie, dans leurs difficultés, jamais ils n'en perdent le souvenir.

A condition toutefois que, s'il mêle sa vie à la nôtre, ce soit sans vivre tout à fait comme nous. On a besoin également que le prêtre vive d'une vie divine. Le prêtre, tout en vivant parmi nous, doit rester d'ailleurs. »

 

Madeleine Delbrêl

 

neon

 

A quoi servirait une maison remplie d'or, si vous n'aviez personne pour vous en ouvrir la porte ?

Si nous n'avions pas le sacrement de l'ordre, nous n'aurions pas Notre-Seigneur.
Qui est-ce qui l'a mis là, dans ce tabernacle ? C'est le prêtre.
Qui est-ce qui a reçu votre âme à son entrée dans la vie ? Le prêtre.
Qui la nourrit pour lui donner la force de faire son pèlerinage ? Le prêtre.
Qui la préparera à paraître devant Dieu, en lavant cette âme, pour la dernière fois, dans le sang de Jésus-Christ ? Le prêtre, toujours le prêtre.
Et si cette âme vient à mourir, qui la ressuscitera ?
qui lui rendra le calme et la paix?
Encore le prêtre.
Vous ne pouvez pas vous rappeler un bienfait de Dieu, sans rencontrer, à côté de ce souvenir, l'image du prêtre.
Oh ! que le prêtre est quelque chose de grand !
Les autres bienfaits de Dieu ne nous serviraient de rien sans le prêtre. A quoi servirait une maison remplie d'or, si vous n'aviez personne pour vous en ouvrir la porte ?


pretre-porte-cl-.jpg


Sans le prêtre, la mort et la passion de Notre-Seigneur ne serviraient de rien. Après Dieu, le prêtre, c'est tout !...

Citation de Saint Jean-Marie Vianney (curé d'Ars)

 

 

 

Commenter cet article