Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

photo mgr Dupleix Mgr André Dupleix

Recteur honoraire de l'I.C. de Toulouse
Professeur à l'Institut Catholique de Paris

 

33/ L'appel d'Assise

 

Fallait-il que le Pape qui a osé prendre le nom du "poverello", vienne prier, lui aussi,  devant son tombeau, en cette ville, symbole universel de paix et de fraternité ? Certes.  Mais, pour François de Rome, ce déplacement  est d'autant plus significatif que, depuis son élection, ses paroles, ses gestes et ses premières décisions traduisent  une volonté de réforme dont la seule source invoquée est la fidélité radicale à l'Évangile du Christ

 

Je comprends bien la difficulté et les risques internes qu'il peut y avoir à opérer des transformations et des déplacements au sein d'une Église qui, sans s'être distancée de sa finalité spirituelle ou avoir cessé de transmettre le message du Christ , a pu, au long des siècles, développer, en les alourdissant, ses structures et son organisation temporelles. Rapport toujours délicat entre vérité et complexité, intuition et transmission, autorité et liberté.

 

Mais au fond, pour un chrétien convaincu et un baptisé qui prend conscience de son état de disciple, quel risque y a-t-il, fut-il aux plus hauts niveaux de responsabilité , et compte tenu de légitimes relais institutionnels, à se référer à l'Évangile et à conformer, autant que faire se peut, ses paroles et ses actes aux paroles et aux actes de Jésus, le Christ ?

 

Car c'est bien là le message de dépouillement et d'engagement d'Assise, l'appel d'Assise, le souffle d'Assise. Le geste de saint François déposant ses vêtements aux pieds de son père, sans devoir être nécessairement suivi à la lettre, sauf dans un certain nombre de choix personnels, garde aujourd'hui un sens très fort pour nos structures et nos responsabilités d'Eglise. Quelles sont les priorités ? Quel est le véritable objet de la mission ? Et surtout, quel visage de cette Eglise - indissociable du notre - montrons-nous ? 

 

Mondanité, orgueil, carriérisme et  goût du pouvoir crépitent dans le brasier d'Assise mais, en fidélité à l'esprit des Béatitudes et  non à celui du monde, peuvent et doivent dominer, selon les paroles mêmes de l'apôtre saint Paul (Rm 12; Col 3)  : amour fraternel, estime réciproque, pardon et recherche de la paix.   

 

 

Voilà ce qu'a vécu le saint d'Assise.   Voilà ce que vit et nous rappelle le Pape qui porte son nom.