Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

photo mgr Dupleix Mgr André Dupleix
Recteur honoraire de l'I.C. de Toulouse

Professeur à l'Institut Catholique de Paris


09/  "Laissez-vous réconcilier"

 

Au moment où les chrétiens entrent en Carême, comment ne pas être sensibles à l’exhortation – presque une supplication… – de l’apôtre saint Paul :« Au nom du Christ, nous vous le demandons, laissez-vous réconcilier avec Dieu » (2 Co 5,20) ? Serait-ce donc Dieu lui-même qui peut nous aider à nous réconcilier avec Lui ? Dieu, et non pas notre seule volonté ou nos seules forces. Assurément…

 

C'est bien l’une des constantes de la foi chrétienne :  nous ne pouvons nous préparer à célébrer Pâques que parce que la grâce de la Résurrection est déjà à l’œuvre en notre vie… Inversion de nos logiques humaines qu’évoquait cette belle affirmation de Fernand Guimet : « Dieu espère le passé autant qu’il se souvient de l’avenir »… Quelle leçon pour notre vie spirituelle !

 

Notre passé, pour aussi lourd à assumer qu’il soit, pourrait-il être encore, en dépit des apparences, un lieu d’espérance ? Et pourquoi Dieu espérerait-il le passé ?

 

Parce qu’il en connaît autant les forces et les points lumineux que les faiblesses. Parce qu'il n’a pas le même regard que nous et que son amour est inépuisable. Parce que, comme le rappelle le prophète Joël lu à la célébration du mercredi des cendres, Dieu est « tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour » (Jl 2,13).

 

Pourquoi ne retenir que les menaces de condamnation alors que les promesses de vie éternelle, dans l’Ecriture, sont infiniment plus nombreuses ? Si l’on peut parler d’une pédagogie divine, celle-ci intègre en permanence les appels à la conversion, au changement de vie qui ne sont pas un simple « ravalement de façade » mais une action en profondeur, une mobilisation permanente contre les forces de désespoir et de dislocation intérieure…

 

Mais au terme, cette conversion donne tellement de paix ! Elle reconstruit en permanence notre confiance en l’avenir. Parce que sa source première est le regard bienveillant et le geste créateur que Dieu ne cesse d’avoir sur chacun de nous. Cette conversion n’est qu’un retour à l’Évangile du Christ, dont chaque parole et chaque récit nous révèlent l’amour illimité de Dieu et sa présence indéfectible en nos existences et dans le monde.

 

 

Alors, laissons-nous réconcilier avec Dieu !