Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

photo mgr Dupleix Mgr André Dupleix

Recteur honoraire de l'I.C. de Toulouse
Professeur à l'Institut Catholique de Paris


20/ Le pont de l’Ascension

 

Nous sommes dans la semaine de l’Ascension. Comme un certain nombre d’autres fêtes chrétiennes, l’Ascension est davantage évoquée  par beaucoup en raison du pont ou du long week-end dont elle est l’occasion que par rapport à sa véritable signification spirituelle.

 

Rien que de très normal mais un peu d’inquiétude tout de même, si les fêtes liturgiques qui rythment l’année sont insensiblement banalisées ou deviennent de simples repère culturels parmi d’autres, avec en prime quelques avantages matériels, comme la détente et le repos.

 

Il y aurait, pourtant, bien des choses à dire sur l’Ascension, dont le message peut se résumer en trois exhortations : Elever notre regard – Garder confiance – Prendre en charge notre destinée.

 

Elever notre regard,  non pas pour fuir la réalité ou voir les choses de si haut qu’on ne les perçoit plus, mais s’habituer à observer les êtres et les événements par leur plus profonde dimension. Elever le regard, c’est aussi, paradoxalement, l’intérioriser pour aller plus loin, pour comprendre, pour aimer.

 

Garder confiance. L’Ascension rappelle aux chrétiens que si Jésus disparaît à leurs yeux, alors commence le temps de la confiance. Cette confiance qu’il nous faut maintenir, même dans l’imprévisible, l’inattendu ou les plus fortes tensions de notre existence. Une flamme veille toujours au creux de l’absence et qui ne demande qu’à nous éclairer.

 

Prendre en charge notre destinée. « Pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? » (Ac 1,11), disent les deux hommes en blanc aux apôtres fixant les nues. Le départ du Christ est en effet un appel au plus grand engagement dans le monde. Il fallait que Dieu l’invisible, le très haut, se soit approché des disciples, par Jésus, et leur donne pleine responsabilité pour annoncer l’Evangile au monde. Et nous sommes aujourd’hui ces disciples et ces témoins.

 

Le « pont » de l’Ascension ? Oui. Mais un pont ayant une tout autre dimension. Un pont qui relie tous les éléments de l’histoire et de nos propres vies. Un pont entre passé et avenir, un pont entre les cultures et les races, un pont entre Dieu et l’humanité. Pont dominant toutes les peurs, pour conduire sur une terre de lumière.