Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

photo mgr Dupleix Mgr André Dupleix

Recteur honoraire de l'I.C. de Toulouse
Professeur à l'Institut Catholique de Paris

 

21/ Le vent souffle où il veut …

 

A quelques heures de la célébration de la Pentecôte, je pense à ces mots de Jésus dans son entretien avec Nicodème : « Le vent souffle où il veut et tu entends sa voix, mais nul ne sait ni d’où il vient ni où il va » (Jn 3,8). Il est difficile d’évoquer l’Esprit-Saint sans risquer une imagerie réductrice, tant la réalité de cet Esprit nous échappe, même au cœur de la prière ou dans la tradition la plus ancienne de l’Église.

 

Cet Esprit, c’est Dieu lui-même. Nous avons suffisamment valorisé tout ce que nous pouvions dire de l’Esprit sur le plan humain – ouverture, progrès, création, liberté – pour rappeler maintenant qu’il s’agit bien de Dieu. Mais cet Esprit de Dieu, invisible et souvent inattendu,  nous échappe constamment et ne peut être récupéré par personne, surtout pas par ceux qui s’en prétendent les relais exclusifs. 

 

« Le vent souffle où il veut et tu entends sa voix, mais nul ne sait ni d’où il vient ni où il va ». Bien malin celui qui maîtrisera complètement le vent. Bien imprudent celui qui prétendra maîtriser l’Esprit.

 

Fort heureusement l’Esprit-Saint qui est la manifestation de Dieu dans l’histoire se révèle, par ses multiples dons,  comme la source de notre liberté, de nos résistances et de nos longues recherches de la lumière.  

 

Là où menace la démission, l’Esprit-Saint ouvre nos perspectives et multiplie notre force et notre confiance.

Là où nous perdons lucidité et discernement, l’Esprit-Saint éclaire nos jugements et nos décisions.

Là où nous nous éloignons insensiblement de Dieu, l’Esprit-Saint ravive notre conscience et notre responsabilité spirituelle.

Et puis, sans l’Esprit-Saint, nous ne pourrions pas dire que Jésus est Christ et Seigneur.

 

La Pentecôte est un immense signe pour l’Église et toutes les communautés chrétiennes.  Nos langues peuvent se délier, nos mains se tendre, nos yeux fixer à nouveau l’horizon, nos cœurs et nos corps braver et vaincre la mort. L’Esprit-Saint, Esprit d’amour et de vérité, est, au-delà d’une formule ou d’une image, un jaillissement de vie qui vient surprendre en permanence notre tiédeur et nos conformismes.

 

La Pentecôte est à chaque jour ce que le souffle du Créateur fut au premier instant du monde.