Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

monseigneur-andre-dupleix-a-gauche-ici-en-2012-aux-cotes 16

Mgr André Dupleix  

Recteur honoraire de l'I.C. de Toulouse

Délégué épiscopal à la formation des laIcs

Tel : 05 59 06 54 93

Courriel : a.dupleix@free.fr

 

26/ Où trouver la paix ?

 

J'ai failli intituler ce billet "rentrée sous tension" mais l'expression est déjà, non sans raisons, largement présente dans toutes les salles de rédaction et souvent à la une de la plupart des médias. Et puis, tout en restant lucides sur les événements graves qui marquent ces temps-ci le monde, notre société et notre vie quotidienne, n'y a-t-il pas à maintenir l'espoir, aussi fragile soit-il, que nous pouvons, encore et encore, œuvrer, à tous niveaux de responsabilités institutionnelles, au service de la paix ?

 

Où et comment trouver la paix ? Cette paix dont nous ne pouvons nous résoudre à penser qu'elle n'est plus qu'un mot ou l'objet de discours certes incontournables mais que l'acharnement des violences et le déploiement de la peur peuvent rendre rapidement illusoires ou décalés. Il y a toujours eu des écarts, voire des abîmes entre les paroles et les actes, sans que l'on puisse toutefois occulter la volonté d'un bon nombre de responsables politiques de sortir des conflits et des réseaux destructeurs d'humanité.           

 

Mais les tensions demeurent et dégénèrent souvent en actes objectivement condamnables. La mort reste la mort. Les massacres de populations innocentes, les persécutions religieuses sont des actes de mort. Comme, à un niveau différent, les atteintes aux droits humains fondamentaux  et à la dignité des personnes ou les combats internes de partis qui finissent par créer un climat de découragement ou de démobilisation.

 

Mais alors, où trouver la paix ? En nous d'abord. Les grandes traditions spirituelles rappellent que nous possédons des ressources considérables de cœur, d'amour et de réconciliation qui peuvent nous faire contribuer, là ou nous sommes mais aussi par des engagements publics,  au développement  et au maintien de la paix.

 

Ecoutons le pape François nous rappeler que "dans le cœur de chaque homme et de chaque femme habite le désir d’une vie pleine, une soif irrépressible de fraternité, qui pousse vers la communion avec les autres, en qui nous ne trouvons pas des ennemis ou des concurrents, mais des frères à accueillir et à embrasser. ..Sans cela, la construction d’une société juste, d’une paix solide et durable devient impossible".