Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

photo mgr Dupleix Mgr André Dupleix

 

Recteur honoraire de l'I.C. de Toulouse
Professeur à l'Institut Catholique de Paris

 

15/ Que dire de la Résurrection ?

 

Ce billet sera lu alors que nous sommes encore dans les ultimes jours de la Passion du Christ. Mais les chrétiens, tout en rappelant et en célébrant  les heures tragiques qui aboutissent à la Croix, ne peuvent taire le message décisif de la résurrection de Jésus. C'est un peu comme si la vie seule nous permettait de parler, sans frémir, de la mort. Que pouvons-nous dire de l'ombre sans l'expérience de la lumière ? Et comment affronter l'épreuve sans avoir l'intuition sinon la certitude d'un retour à la paix intérieure ?

 

Il y a beaucoup de questions sur la résurrection  et, d'une certaine façon, sur la fête de Pâques. Saint Paul affirme que "si le Christ n'est pas ressuscité, notre foi est vaine" (1 Co 15,14). On ne peut donc se dire chrétien s'il n'y a pas comme fondement de la foi l'événement de la résurrection. Saint Paul ne dit pas "si vous ne croyez pas à la résurrection, votre foi est vaine"... Il précise bien : "si le Christ n'est pas ressuscité". Et la nuance est importante. Il ne s'agit pas de se contenter d'une conviction personnelle ou du rappel d'une tradition selon laquelle Jésus ne serait pas resté prisonnier du tombeau. Il s'agit d'affirmer que cette victoire sur la mort est permanente et que le ressuscité est, aujourd'hui et à tout moment, celui qui nous permet de nous relever et de renaître après chaque effondrement.

 

La célébration pascale ne peut alors se réduire au simple souvenir de la libération historique du peuple hébreu ou de l'expérience que firent les disciples de Jésus ressuscité. Célébrer Pâques, pour chaque chrétien, tel qu'il est et là où il est, c'est, par son lien au Christ vivant, affronter maintenant toutes les forces de mort,  ouvrir des passages, franchir des eaux tumultueuses, mais être surtout témoin d'une espérance indestructible

 

 

Que dire alors de la résurrection, sinon qu'elle se réalise en chacun de nous et de multiples façons ? D'abord, bien sûr, dans le fait que notre mort individuelle n'est pas un point final. Mais aussi dans le fait qu'à tout instant de notre vie, nous ressentons ce souffle qui nous libère et nous redresse.  On peut dire que la résurrection est l'acte permanent en nous du Dieu créateur.