Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

 

 «La Croix» a reçu, en exclusivité, deux lettres de la communauté mariste de la ville syrienne. 

 

 Dernière minute prions pour la Paix en Syrie

 

 L'Œuvre d'Orient aux côtés des chrétiens de Syrie

 

 Syrie : Sant'Egidio accompagne une recherche de solution

 

 Escalade de violence en Syrie

 

 Aider l'Eglise en Syrie avec l'AED

 

 Escale de violence en Syrie


 

  samir-nassar Mgr Samir Nassar

 



"A notre tour de souffrir et de mourir"


Mgr Samir Nassar, évêque maronite de Damas, grand ami du diocèse de Lyon, nous donne des nouvelles tragiques de ce qui se passe à Damas. Le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, le recommande, lui est les siens, à la prière de tous. Sa lettre ci dessous.


Chères amies, 
Chers amis, 
Je vous écris tant que je vis et tant que l’accès à l’Internet reste possible...
Depuis mardi 17 juillet 2012 matin, les combats gagnent la capitale Damas, utilisant les armes lourdes, chars et hélicoptères dans une ville surpeuplée. Les destructions sont énormes. Quel calvaire !

Les affrontements se déroulent dans les rues et passent d’un quartier à l’autre. Impossible de dormir avec la peur et au son des bombes et des tirs de canons. Les températures d’été de 42’ à 56’ et les coupures de courant sont assommantes. 

Damas coupée du reste de la Syrie accuse des pénuries multiples. Les ravitaillements n’arrivent plus. Nous sommes à court de pain, de légumes, de vivre, de gaz domestique et du fuel pour les boulangeries...

Sauve qui peut... Les familles quittent en grand nombre les quartiers chauds pour constituer un fil interminable sur la route du Liban. Les autres routes de Jordanie, d’Irak et du nord vers Homs-Alep sont fermées.
L’exode vers le Liban se fait dans une panique générale. J’espère qu’ils y trouveront l’accueil convenable... Car les Syriens ont si bien accueilli les réfugiés Palestiniens, Libanais et Irakiens...

Le peu de fidèles qui ont osé venir chercher du courage à la Messe ont brûlé beaucoup de cierges devant la tombe des Bienheureux Martyrs de Damas. Ils ont échangé des adieux et des larmes avant de rentrer en courant chez eux au son des tirs et des explosions... 

Damas fut épargnée depuis 16 mois des violences qui déchiraient les autres villes de Syrie… 
A notre tour de souffrir et de mourir. 
Nous venons d’aménager un coin sous l’escalier pour s’abriter avec les voisins des obus, les caveaux de la paroisse viennent d’être nettoyés... 
Pourvu que la Résurrection ne soit tardée après tant de souffrance.... 

Damas le 20 Juillet 2012 
+ Samir NASSAR

Archevêque Maronite de Damas

Source : diocèse de Lyon