Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Humour et Foi ...
Humour et Foi ...

 

Humour et Foi ...

Petite annonce !

Humour et Foi ...

Humour et Foi ...

Humour et Foi ...

Vidéos Pétillantes et vraies ! ...

Humour et Foi ...

Ubuntu

Un anthropologue a demandé un jeu aux enfants d'une tribu africaine. Il a mis un... panier de fruits près d'un arbre et a dit aux enfants que le premier arrivé gagnait tous les fruits. Au signal, tous les enfants se sont élancés en même temps ... en se donnant la main !!

Puis ils se sont assis ensemble pour profiter de leur récompense.

Lorsque l'anthropologue leur a demandé pourquoi ils avaient agi ainsi alors que l'un d'entre eux aurait pu avoir tous les fruits, ils ont répondu : "Ubuntu.

Comment l'un d'entre nous peut-il être heureux si tous les autres sont tristes ?

"UBUNTU dans la culture Xhosa signifie :

"Je suis parce que Nous sommes"...

Humour et Foi ...

Mr le curé fait sa crise de Jean Mercier

Best-seller dès sa parution, cette comédie savoureuse est écrite par le rédacteur en chef adjoint du journal "La Vie". Il se sert de sa profonde connaissance du quotidien des prêtres en mettant en scène un curé malmené par ses paroissiens. Un livre drôle et touchant à la fois, à mettre entre toutes les mains, des paroissiens aux évêques, pour comprendre les folles journées de nos curés.

Humour et Foi ...

Le lapin bleu : Un site du feu de Dieu !

Humour et Foi ...

Homélie

Un jeune prêtre va trouver un ancien :

Ah ! Père, comment doit être une homélie ?

Ah ! Une homélie, lui répond-il, doit avoir un bon commencement et une bonne fin. Puis tu fais en sorte que le commencement et la fin soient les plus rapprochés possibles.

Humour et Foi ...

Escargots à la traine

Humour et Foi ...

Débarras

Trois prêtres sont en train de discuter à propos de jeunes tapageurs qui « squattent » sous le porche de l’église. Chacun propose des solutions pour s’en débarrasser.

Le premier dit :

- Il faut les enfumer … ou bien essayer de les effrayer en lâchant des chiens.

Le deuxième propose :

- Moi, j’essaierais plutôt d’appeler la police pour les déloger.

Alors le troisième les regarde tous les deux d’un air triste et leur dit :

- Vraiment, il y a, hélas, beaucoup plus facile pour se débarrasser d’eux : il suffit de les baptiser, qu'ils fassent leur première communion puis leur confirmation, et après on ne les verra plus !

Humour et Foi ...

Prêtres clowns, pour l'humour de Dieu

Humour et Foi ...

Confiance et discernement

Depuis plusieurs jours, un petit village subit des assauts de pluies torrentielles, au point que les rues commencent à se transformer en ruisseaux. Le dispositif d'alerte inondation est déclenché, les habitants doivent quitter le village. Seul le curé refuse de partir car, dit-il à la presse, « J'ai confiance, le Seigneur ne m’abandonnera pas ».

Mais le niveau de l’eau monte toujours. Les pompiers passent en barque pour vérifier que tout le monde a quitté le village et trouvent le curé qui s’est installé à l’étage du presbytère. Il refuse de les accompagner : « Le Seigneur est là, il m’écoutera. »

Les pluies continuent pourtant et le curé est obligé de se réfugier sur le toit. Un hélicoptère l’aperçoit et s’approche pour lui proposer du secours. Mais le curé s’entête encore « Je suis sûr que le Seigneur fera cesser la pluie ».

Enfin, les eaux emportent le toit et le pauvre curé se noye.

Arrivé au Ciel, il est peiné :

- Mais enfin, Seigneur, tu ne m’entendais donc pas ?

- Mon enfant, je t’ai envoyé la presse, les pompiers, et même un hélicoptère !

Humour et Foi ...

Etrange ?

Humour et Foi ...

Un après-midi avec Dieu

Humour et Foi ...

L'activus benevolus : une espèce en voie de disparition

Humour et Foi ...

Lettre d'un curé qui croit encore au Père Noël

Humour et Foi ...

Bulletin de notes de Jésus

Jésus, interne à l’école Saint-Philippe, rentre de Nazareth avec son bulletin du deuxième trimestre.
Franchement, ce n’est pas bien.
Sa mère a déjà vu ce bulletin mais elle n’a rien dit,
"méditant toutes ces choses dans son cœur" (Lc 2,51).

Mathématiques : Ne sais quasiment rien faire, à part multiplier les pains et les poissons (Mt 14,20 et Jn 10,30). Même pas le sens de l’addition :affirme que son Père et
lui ne font qu’un.

Ecriture : N’a jamais son cahier et ses affaires, est obligé d’écrire sur le sol (Jn 8,6).

Sport : Au lieu d’apprendre à nager comme tout le monde, il marche sur l’eau (Mt 14,25).

Chimie : Ne fait pas les expériences demandées. Dès qu’on a le dos tourné, il transforme l’eau en vin pour faire rigoler ses camarades (Jn 2,9).

Expression orale : De grosses difficultés à parler clairement, s’exprime toujours en paraboles (Lc 8,10 ; Mt 13,10 ; Mt 22,1).

Morale : A perdu toutes ses affaires à l’internat. Déclare sans honte qu’il n’a même pas une pierre comme oreiller (Lc 9,58).

Conduite : Fâcheuse tendance à fréquenter les pauvres, les étrangers, les gâleux (Mt 9,10-15 ; Lc 14,13).

Discipline : A de la difficulté à vivre en groupe. A même fait une fugue de trois jours (Lc 2,46).

Avis du conseil de classe : Doit faire ses preuves à l’examen.

Humour et Foi ...

"Quand j'ai une décision difficile à prendre, je me demande toujours ce que ferait Jésus
à ma place et je finis par boire du vin avec 12 potes."

Humour et Foi ...

Que fait un curé pour avertir ses paroissiens de l'heure des offices dans sa paroisse ?
Il leur envoie un SM Messe !

Humour et Foi ...

En étouffant un bâillement, un prêtre déclare au cours d'une conversation de table : " Je ne ferai vraiment qu'un seul reproche au Seigneur à propos de la Création : le matin arrive vraiment trop tôt dans la journée !"

Humour et Foi ...

Un grand malheur à l'abbaye ...

Au Père Spicace,

Un grand malheur est arrivé à l'abbaye et j'ai la pénible mission de vous en faire part.

Mardi soir, pendant que l'abbé Nédictine donnait les dernières grâces, l'abbé Quille perdit l'équilibre dans l'escalier et tomba inanimé dans les bras du Père Iscope.

Les révérends pères, en perdant l'abbé Quille, perdaient leur seul soutien.

Un seul restait joyeux : le père Fide.

Quant à l'abbé Tise, il n'y comprenait rien. Il aurait bien voulu que le saint Plet l'aide à comprendre ce qui c'était passé mais rien n'y fit.

Après l'accident de l'abbé Quille, on alla chercher le Père Manganate et le Père Itoine, les deux médecins de l'abbaye.

Ils pensaient ranimer le malheureux mais leurs efforts furent vains et celui-ci décéda peu après.

Le lendemain fut donc célébré son enterrement. Chacun fut appelé à l'abbaye par les célèbres cloches du Père Sonnage.
La messe fût dite sur une musique de l'abbé Thoven.

Le père Ocquet fut chargé du sermon et comme il n'y avait pas de chaire, il monta sur les épaules du Père Choir.

A la fin de l'homélie, le Père Cepteur fit la quête et remit les dons ainsi recueillis à notre frère africain, l'abbé N'Pé.

Après la messe, une grande discussion s'engagea pour le transport de la bière : l'abbé Canne et l'abbé Trave voulaient passer par les champs. Le Père Clus s'y opposa.

L'abbé Casse en fut enchanté.

Le Père San avec sa tête de turc ne voulait rien entendre.

Le Père Vers et le Père Nicieux semaient le doute dans les esprits.

Finalement on décida que, comme à l'accoutumée, l'abbé Taillière serait chargé du transport du corps du défunt.

Devant la tombe creusée par le Père Forateur et en l'absence du Père Missionnaire, l'abbé Nédiction donna l'absolution.

Le Père Venche et l'abbé Gonia avaient joliment fleuri la tombe.

Celle-ci fût recouverte d'une belle pierre tombale préparée par l'abbé Tonneuse.

Sur le chemin du retour, le spectacle fut déchirant.

Le Père Pendiculaire était plié en deux de douleur et de chagrin.

L'abbé Vitré était lui aussi plein de larmes.

La Mère Cédés , invitée pour l'occasion, fermait la marche en compagnie du frère du Père Igord.

A l'arrivée, le Père Sil et l'abbé Chamelle préparèrent le repas tout en consultant les livres culinaires du saint Doux.

Le Père Nod et le Père Collateur servirent à boire et chacun pût se remettre de ses émotions.

Signé : L'abbé BICI

Humour et Foi ...

Comment être curé aujourd'hui ?

      

Humour et Foi ...
C'est qui Albert Einstein ? un catho coincé et rétro comme ils le sont tous, un de ces Veilleurs... un jeune des JMJ ...?
Un professeur universitaire défia ses élèves avec cette question: « Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe ?». Un étudiant répondit bravement : - Oui, Il l'a fait !
Le professeur dit : «Dieu a tout créé ?». - Oui, Monsieur, répliqua l'étudiant. Le professeur répondit : « Si Dieu a tout créé, Il a donc aussi créé le mal puisque le mal existe et selon le principe de nos travaux qui définissent ce que nous sommes, alors Dieu est mauvais ».

L'étudiant fut silencieux devant une telle réponse. Le professeur était tout à fait heureux de lui-même et il se vantait devant les étudiants d'avoir su prouver encore une fois que la foi en un dieu était un mythe.

Un autre étudiant leva sa main et dit : «Puis-je vous poser une question professeur ?».- Bien sûr, répondit le professeur. L'étudiant répliqua, «Professeur, le froid existe-t-il ?». - Quel genre de question est-ce cela ? Bien sûr qu'il existe. Vous n'avez jamais eu froid ? dit le professeur.
Le jeune homme dit, «En fait monsieur, le froid n'existe pas. Selon la loi de physique, ce que nous considérons être le froid est en réalité l'absence de chaleur. Tout individu ou tout objet possède ou transmet de l'énergie. La chaleur est produite par un corps ou par une matière
qui transmet de l'énergie. Le zéro absolu (-460°F) est l'absence totale de chaleur; toute la matière devient inerte et incapable de réagir à cette température. Le froid n'existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire ce que nous ressentons si nous n'avons aucune chaleur.»

L'étudiant continua. «Professeur, l'obscurité existe-t-elle ?». Le professeur répondit: - Bien sûr qu'elle existe ! L'étudiant: «Vous avez encore tort Monsieur, l'obscurité n'existe pas non plus.
L'obscurité est en réalité l'absence de lumière. Nous pouvons étudier la lumière, mais pas l'obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour fragmenter la lumière blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d'onde de chaque couleur.
Vous ne pouvez pas mesurer l'obscurité. Un simple rayon de lumière peut faire irruption dans un monde d'obscurité et l'illuminer. Comment pouvez-vous savoir l'espace qu’occupe l'obscurité ? Vous mesurez la quantité de lumière présente. N'est-ce pas vrai ? L'obscurité est un terme utilisé par l'homme pour décrire ce qui arrive quand il n'y a pas de lumière».

Finalement, le jeune homme demanda au professeur, «Monsieur, le mal existe-t-il»? Maintenant incertain, le professeur répondit : - Bien sûr, comme je l'ai déjà dit. Nous le voyons chaque jour. C'est dans les exemples quotidiens de l'inhumanité de l'homme envers l'homme. C'est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde. Ces manifestations ne sont rien d'autre que du mal !

L'étudiant répondit, « le Mal n'existe pas Monsieur, ou au moins il n'existe pas de lui-même. Le Mal est simplement l'absence de foi en Dieu. Il est comme l'obscurité et le froid, un mot que l'homme a créé pour décrire l'absence de foi en Dieu. Dieu n'a pas créé le mal. Le Mal n'est pas comme la foi, ou l'AMOUR qui existe tout comme la LUMIÈRE et la chaleur. Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand l'homme n'a pas l'AMOUR de Dieu dans son coeur. Il est comme le froid qui vient quand il n'y a aucune chaleur ou l'obscurité qui vient quand il n'y a aucune LUMIÈRE. »

Le professeur s’assit, abasourdit d’une telle réponse.
 
Le nom du jeune étudiant ? Albert Einstein.
Humour et Foi ...

Habemus papam

Humour et Foi ...
Dans l’entrée de l’église d’un petit village, on pouvait lire :
 
« Tes Parents t’ont porté ici le jour de ton Baptême.
Les traditions t’ont traîné ici le jour de ton Mariage.
Quatre personnes te porteront ici le jour de ta mort.
Mais quand donc viendras-tu ici de toi-même ? »
Humour et Foi ...

La fenêtre

Un jeune couple venait de s'installer dans un nouveau quartier de la ville. Un matin, au moment où le couple prenait son petit déjeuner, la femme aperçut leur voisine qui étendait du linge sur un séchoir. "Quel linge sale !", dit-elle. "Elle ne sait pas laver ! Elle a certainement besoin d'un nouveau savon pour mieux faire la lessive !", ajouta-t-elle scandalisée. Son mari observa la scène mais garda le silence. Et c'était toujours le même commentaire chaque fois que la voisine étendait son linge... Un mois plus tard, la femme fut surprise de constater, un matin, que le linge de la voisin était bien propre. Elle dit à son mari : "Regarde ! Elle a enfin appris à laver son linge correctement !" Le mari répondit : "Non, ce n'est pas cela ! Je me suis levé tôt ce matin et j'ai lavé les vitres de notre fenêtre qui en avaient grand besoin !" Ainsi va la vie : tout dépend de la propreté de la fenêtre à travers laquelle nous observons les faits. Avant de critiquer, il faudrait peut-être vérifier d'abord la qualité de notre regard !

Alors nous pourrons voir avec clarté la limpidité du coeur des autres...

Humour et Foi ...

Humour et Foi ...

L’euthanasie et les jeunes

Un soir, ma mère et moi étions assis dans le salon et parlions de la vie et de la mort. Je lui dis :

« Maman, ne me laisse jamais vivre dans un état végétatif, où l'on dépend de machines et de bouteilles. Si tu me vois dans cet état, débranche les machines qui me maintiendraient en vie, je préfère mourir »

Admirative, ma mère se leva et débrancha la télévision, le lecteur de DVD, le câble INTERNET, l'ordinateur, le MP3/4, la PLAY-2, la PSP, la WII, le Téléphone fixe.

Elle me prit mon mobile, mon IPOD, mon BLACKBERRY et jeta toutes mes bouteilles de bière.

J'ai failli mourir...
 

Humour et Foi ...

Pouvez-vous imaginer ce qui se passerait si nous traitions la Bible de la même manière que nous traitons notre téléphone portable ?

Humour et Foi ...

Pour ne pas oublier ceux qui sont partis : qu'ils restent dans nos coeurs, pas comme un souvenir mais comme des vivants !

Toute la famille est réunie et a organisé une belle réception pour la grand-mère qui fête ses 90 ans. Ses petits-enfants lui demandent :                
 Grand-mère, as-tu encore un voeu ?                
- Oui, à ma mort je voudrais être incinérée.
- C'est triste de parler de ta mort, mais c'est promis, nous organiserons de belles obsèques. Mais tu n'as vraiment pas un autre voeu ?
 Non, j'ai déjà tout ce qu'il me faut, j'ai fait de beaux voyages.
Non, vraiment, je n'ai besoin de rien.
- Mais nous voudrions tellement faire quelque chose de spécial pour toi.
Bon, une toute petite chose alors: lorsque j'aurai été incinérée, vous répandrez mes cendres sur le parking de l'Intermarché.
- De l'Intermarché, grand-mère ?
Oui, ainsi au moins, je suis sûre que vous passerez 2 fois par semaine.
Humour et Foi ...

                               

Humour et Foi ...

Une petite pièce de 20 centimes vient de mourir. 

Après une vie exemplaire, elle monte au paradis, un peu inquiète du sort que lui réserve Saint Pierre.

En arrivant, elle est accueillie chaleureusement par tous les anges et Saint Pierre, en personne, ne l'embrasse et l'installe sur le plus beau nuage du Paradis.

On la traite comme une reine, elle-même ne comprend pas ce qui lui arrive.

Peu de temps après, c'est un billet de 500 qui passe l'arme à gauche.

Le voilà aussi au paradis.

Mais l'accueil est nettement plus froid et Saint Pierre lui montre un discret petit nuage en lui disant que sa place est là.

Lui, le billet de 500, est laissé de côté et personne ne s'occupe de lui, alors que pour la pièce de 20 centimes, tout le monde se met en 4.

Quelques temps plus tard, le billet de 500 n'y tenant plus, demande à parler à Saint Pierre :

Saint-Pierre, comment se fait-il que la pièce de 20 centimes soit traitée comme une reine et que moi, le billet de 500, je sois mis de côté ?

Et Saint Pierre lui répond :

« Toi, tais-toi. On ne t'a jamais vu à la messe ! »

Humour et Foi ...
Jésus et la drogue 
 
Jésus, dans un état d'énervement avancé, convoque tous ses disciples et apôtres pour une réunion d'urgence concernant la forte consommation de drogue sur terre. Après avoir mûrement réfléchi, ils arrivent à la conclusion que pour régler le problème,ils doivent d'abord goûter les drogues eux-mêmes et ensuite décider de la façon d'agir. Il fut donc décidé qu'une commission formée d'apôtres retourne sur terre afin de collecter les différentes drogues. L'opération secrète se déroule donc, et 2 jours après,les apôtres mandatés commencent à revenir au paradis.

Jésus attend à la porte et demande au premier :
- Qui est là?
- C'est Paul.
Jésus ouvre la porte.
- Qu'as-tu ramené Paul ?
- Haschisch du Maroc.
- Très bien mon fils, entre.

- Qui est là ?
- C'est Philippe.
Jésus ouvre la porte.
- Qu'as-tu ramené Philippe ?
- Marijuana de Colombie.
- Très bien mon fils, entre.

- Qui est là ?
- C'est Matthieu.
Jésus ouvre la porte.
- Qu'as-tu ramené Matthieu ?
- Cocaïne de Bolivie.
- Très bien mon fils, entre.

- Qui est là ?
- C'est Jean.
Jésus ouvre la porte.
- Qu'as-tu ramené Jean?
- Ecstasy de Montréal.
- Très bien mon fils, entre.

- Qui est là ?
- C'est Barthélémy.
Jésus ouvre la porte.
- Qu'as-tu ramené Barthélémy?
- Speed d'Amsterdam.
- Très bien mon fils, entre.

- Qui est là ?
- C'est Judas.
Jésus ouvre la porte.
- Qu'as tu ramené Judas?
- Gendarmerie Nationale. Tout le monde contre le mur...
Humour et Foi ...

                                        

Humour et Foi ...
La paroisse est morte ! 
 
« Et je vous convie à son enterrement, qui sera précédé d'une veillée funèbre, dans le jardin du presbytère, pour le Dernier Adieu, demain soir à dix-neuf heures ! »
Telle était la bizarre invitation lancée à ses paroissiens par un curé assez original, à l’humour parfois décapant… Aussi, poussés par la curiosité, ils se ren­dirent, très nombreux, à l'étrange convocation. Et ils virent ceci : un cercueil en carton, confectionné et peint par le curé qui était très habile de ses mains.
« Approchez, approchez, chers amis, et allez faire votre adieu à la paroisse vous n'avez qu'à soulever le voile et vous pencher pour la contempler une der­nière fois. »
De plus en plus intrigués, ils obéirent et plongèrent leur regard dans le cercueil postiche. Que contenait-il donc? Absolument rien : il semblait vide ! Pas tout à fait cependant, car, sur le carton du fond, le curé avait dépo­sé un grand miroir, une très belle glace détachée de l'une de ses armoires.
« Alors, chers amis, vous l'avez vue la paroisse : c'est votre image qui vous a été renvoyée et non pas la mienne. La paroisse, ce n'est pas moi tout seul, à votre service pour distribuer les sacrements et faire le culte. La paroisse c'est chacun de vous, avec ses possibilités, ses qualités, ses défauts. Si vous n'en prenez pas conscience, elle va mourir. A chacun de vous d'en tirer les conclu­sions et d'y prendre une place active. Je vous l'avais dit maintes fois et vous n'y aviez rien compris.
J'espère que maintenant je n'aurai pas à vous le répé­ter, et que vous serez convaincus que la paroisse c'est nous, tous ensemble ! »
Jamais veillée funèbre n'avait été ponctuée de si grands éclats de rire ! Le curé ouvrit alors les portes de la salle paroissiale pour que chacun puisse par­ticiper à l'apéritif de fa résurrection: la paroisse défunte était revenue à la vie !
Humour et Foi ...

Et Dieu créa ...l'apéro !!! par le Père Amédée Anthonioz