Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

photo mgr Dupleix Mgr André Dupleix

Recteur honoraire de l'I.C. de Toulouse
Professeur à l'Institut Catholique de Paris

 

01/ Une année de la foi…

 

Depuis longtemps déjà il n’est guère d’année – civile ou scolaire – qui échappe à une commémoration ou à la volonté d’accentuer tel ou tel aspect de la vie culturelle, sociale ou religieuse. Ces « années particulières » se succèdent et souvent se superposent à un tel rythme que l’on a parfois du mal à s’y retrouver.

 

Force est de reconnaître pourtant, et dans bien des cas, leur utilité. Elles nous permettent en effet de fixer et de retenir notre attention sur des éléments structurants de notre existence personnelle ou collective qui risqueraient de se diluer dans le passé ou de se réduire à des pratiques machinales…

 

Le pape Benoît XVI a voulu que les catholiques prennent le temps et les moyens,  ces douze prochains mois, de s’interroger sur leurs convictions et leurs pratiques de foi. Et cela, au moment où l’Église rappelle le cinquantième anniversaire de l’ouverture du Concile Vatican II. Ce lien entre les deux initiatives est évident. Qu’est-ce qu’un Concile sinon une expression et un acte solennels de foi ? Nous reviendrons en temps voulu sur cette commémoration. Mais déjà nous pouvons nous saisir de la question incontournable que ne doit jamais cesser de se poser tout baptisé : Qu’est-ce donc que croire aujourd’hui ?

 

Plusieurs de nos prochains billets seront – sans toutefois négliger d’autres aspects de la vie quotidienne – consacrés à ce que nous appelons le contenu de la foi. Il est pourtant nécessaire, avant tout autre développement, de poser comme préalable le fait que la foi chrétienne ne se réduit pas à un contenu livresque mais se déploie et se manifeste dans des actes et une multitude de formes d’attention et de présence au monde.

 

Qu’est-ce qui fonde toute réflexion théologique, toute catéchèse, toute prière, sinon l’expérience de la présence de Jésus et la référence immédiate à son Évangile, à ses paroles et à ses actes ? Évangile voulant dire, bien sûr, Bonne nouvelle reçue et à transmettre sans interruption. Croire c’est entendre en permanence ces paroles rapportées par saint Jean : «Je suis le chemin, la vérité et la vie… » (Jn 14,6) et « Ce que j’ai fait pour vous, faites-le vous aussi… » (Jn 13,15).

 

Mais nous aurons l’occasion d’en reparler. Bonne reprise, en attendant…