Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Saint Jour de Pâques

Dimanche 27 mars : Saint jour de Pâques

 

La résurrection n'est pas l'annulation de la mort, mais le passage à une autre forme de vie, dont nous n'avons pas la moindre idée. Une épreuve pour la foi, car nous devons croire ce que nous ne voyons pas...

 

Le pire de l'homme, c'est la croix, la mort où Dieu vient nous rejoindre ; le meilleur, c'est la vie de Dieu, en laquelle nous le rejoignons. Si la croix est appelée «croix glorieuse», c'est parce qu'elle devient la porte de la vie nouvelle. Nous n'aurions pas fait de la croix le symbole de notre foi si le Christ n'était pas ressuscité. On l'a répété, il n'aurait pas suffi que Jésus passe de cette vie à la vie de Dieu sans heurt ni à-coup, dans une sorte d'ascension à la manière d'Élie, sans traversée de la mort. Il fallait que ce soit d'entre les morts qu'il entre dans le monde nouveau ; il fallait que notre misère soit visitée et neutralisé par celui qui avait dit «Je suis la résurrection et la vie» (Jean 11,25).Voici donc la vie sauvée, au-delà de toutes les apparences contraires. Encore une fois, il ne s'agit pas d'une vie épargnée mais d'une nouvelle naissance. Le vide du tombeau peut être pris pour une image du néant originel. Le Christ ressurgit à partir du rien de la mort. Mais le tombeau n'est pas seulement vide, il est aussi ouvert, comme une page encore vierge en attente d'une écriture neuve. Bref, la vie nouvelle du Christ n'est pas une reprise de sa vie antérieure, mais ascension dans la vie de Dieu.

Le fondement de l'espérance

Par là Dieu se révèle bien Dieu des vivants et non des morts, Dieu de la vie et non de la mort. Mais cette vie s'avère capable de traverser la mort, sans en faire l'économie. Ne nous demandons pas, comme les Corinthiens, avec quel corps nous ressusciterons (1 Corinthiens 15,35). Paul répond qu'il y a autant de différence entre notre corps actuel et le corps de la résurrection qu'entre la graine jetée en terre et l'épi en sa maturité. Métaphore bien entendu, mais qui nous dit que nous allons, corps et esprit, vers un infiniment plus. La résurrection du Christ est comme les prémices de notre propre résurrection. «Si le Christ n'est pas ressuscité, vide est notre foi (...) Mangeons et buvons car demain nous mourrons», dit Paul en 1 Corinthiens 15,14 et 32. Notre foi est vide parce que nous n'avons alors plus rien à attendre. La Bible tout entière devient un document folklorique. Bref, nous n'avons plus rien pour fonder une espérance quelconque et tout ce que nous pouvons entreprendre n'est que divertissement pour ne pas porter nos regards sur l'inévitable. «Sursis à la mort», disait Sartre. Paul explique en 1 Corinthiens 15,12-19 que si le Christ ressuscite c'est parce qu'il y a de la résurrection depuis toujours dans l'univers. Dans le Christ, cette résurrection jusque-là secrète est manifestée ; et aussi fondée. Ayons le courage de l'espérance.

 

Pâque désigne la fête juive qui commémore la sortie d’Égypte des Hébreux, Pessah. C’est durant cette fête où tous les juifs se retrouvaient à Jérusalem qu’a eu lieu la résurrection du Christ.Par la mort et la résurrection du Christ, s’accomplit pleinement le dessein de Salut de Dieu. C’est le fondement de la foi chrétienne. Comme le dit Saint Paul : « Si le Christ n’est pas ressuscité notre prédication est vide et vide aussi votre foi  » (1 Corinthiens 15, 14) .
 

L’Église célèbre la résurrection du Christ : Le Dimanche de Pâques, au cours de messes festives où le chant de l’Alléluia résonne avec force. Les évangélistes ne prétendent pas rapporter comment s’est déroulée la résurrection. Personne n’a été témoin de cet événement. Les témoins nous disent ce qu’ils ont vu. Des femmes, des hommes, ses amis, les plus proche disciples qui avaient suivi Jésus pendant trois ans et l’ont vu mort, le reconnaissent ressuscité au milieu d’eux, bien vivant. Or l’ange s’adressant aux femmes, leur dit « soyez sans crainte ! Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié. Il n’est pas ici, car il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez voir l’endroit où il reposait. Puis, vite, allez dire à ses disciples : “Il est ressuscité d’entre les morts ; il vous précède en Galilée : là, vous le verrez !“ » 

(Matthieu 28, 5-7) Voir aussi : Marc 16, 5-8 ; Luc 24, 4-8 ; Jean 20, 1-10.

 

 

Paroisse Saint Ambroise en la Vallée heureuse  

Gelos - Mazères-Lezons - Uzos - Rontignon - Narcastet

 

10h30 en l'église de Gelos

 

Paroisse Saint Christophe des Coteaux Gan - Haut de Gan - Bosdarros

 

10h30 en l'église de Haut de Gan

 

Paroisse Notre Dame de l'Espérance Jurançon - Pau XIV juillet - Chapelle de Rousse

 

  9h en l'église de Chapelle de Rousse

10h30 en l'église Notre Dame du Bout du Pont

 

Paroisse Sainte Marie Billère

 

10h30 en l'église St François Xavier de Billère

 

Paroisse Saint Jean Bosco  Lons - Pau quartier Lartigue

 

9h30 en l'église St Jean Baptiste

11h en l'église St Julien

 

Paroisse Notre Dame en Béarn  Lescar - Aussevielle - Siros - Poey de Lescar

 

10h30 en la cathédrale.

17h : Adoration du St Sacrement en la cathédrale 

18h : Vêpres solennelles en la cathédrale

 

 

Source