Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Vendredi 31 octobre 2015

PRIEZ POUR LES VOCATIONS AVEC SAINTE THERESE DE L'ENFANT JESUS

 

Au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit

Amen !

 

Mettons-nous sous le regard du Père. Avec Sainte-Thérèse de l’enfant Jésus dont l’Eglise a fêté sa mémoire ce premier octobre, à travers l’intercession de la Notre-Dame, prions pour les vocations dans notre diocèse et dans notre communauté.

 

Notre Père…

 

Je vous Salue Marie…         Je vous Salue Marie…         Je vous Salue Marie…

 

Ce premier Octobre, l'église fêtait Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (+ 30 /09/1897) qui ne manquât pas de rappeler : « je suis entrée au Carmel pour sauver les âmes et surtout afin de prier pour les prêtres ». C'est en ce sens que nos sœurs du carmel de Bayonne assurent une journée d'adoration dans leur chapelle le premier Jeudi de chaque mois, journée ouverte à tous.

 

« Oh Jésus, éternel souverain Prêtre,

Gardez vos Prêtres sous la protection de votre sacré cœur, où personne ne peut leur faire de mal.

Gardez sans tâche leurs mains consacrées, qui touchent chaque jour Votre Corps Sacré.

Gardez pures leurs lèvres, qui sont empourprées de Votre Précieux Sang.

Gardez pur et détaché leur cœur, qui est marqué du sceau sublime de Votre Glorieux Sacerdoce.

Faites les grandir dans l'Amour et la Fidélité envers Vous ; protégez les de la contamination de l'esprit du monde. Donnez-leur avec le pouvoir de changer le pain et le vin, le pouvoir de changer les cœurs.

Bénissez leurs travaux par des fruits abondants , donnez-leur un jour la couronne de la vie éternelle.

Ainsi soit-il.

 

Saint Thérèse de l'Enfant Jésus.

Seigneur, donne nous des prêtres ! Seigneur, donne nous beaucoup de prêtres ! Seigneur, donne nous beaucoup de Saints prêtres ! Bénis nos séminaristes et nos novices.

 

Je vous Salue Marie…         Je vous Salue Marie…         Je vous Salue Marie…

 

« Chaque vie, toute vie est vocation » la vocation a existé. Ainsi, sachons témoigner par Jésus-Christ, pour que d'autres puissent à leur tour en faire autant. Rappelons-nous les révélations faites par Jésus-Christ à ses apôtres :

 

Evangile selon St Jean 14 .1-6. « Que votre cœur ne se trouble pas ! Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures, sinon, je vous l'aurais   dit ; je vais vous préparer une place. Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place, à nouveau je viendrai et je vous prendrai près de moi, afin que, là où je suis, vous aussi, vous soyez. Et du lieu où je vais vous savez le chemin ». Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment saurions-nous le chemin ? » Jésus lui dit : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi.

 

Jésus est le Chemin, dans ce court dialogue entre Jésus et Thomas, on découvre le lien fondamental, entre le terme de la route (« là où je vais » dit Jésus) et le chemin lui-même, c'est à dire tous les tournants, les lignes droites, les montées et les descentes, les carrefours.... toutes les étapes où l'on peut craindre de se trouver seul, essoufflé, désemparé, perdu. Or, nous pouvons compter sur Jésus à tout moment. Il nous faut donc fixer nos yeux sur celui (Jésus) qui est au départ et au terme de notre foi. Jésus s'est assimilé à la route car il n'est pas seulement le terme, mais il est le marcheur, le compagnon de route, celui qui se soucie de tous, de toutes, de chacun et de chacune, celui qui nous accompagne, qui nous guide,  qui nous réconforte, quand tel ou telle a envie de quitter le chemin.

 

PRIERE : Seigneur, nous te rendons grâce pour les jeunes qui ont compris que tu étais le vrai chemin, pour tous les jeunes qui se sont levés et qui se lèvent encore pour se mettre en marche vers toi : jeunes en formation dans les séminaires.

 

 

Je vous Salue Marie…         Je vous Salue Marie…         Je vous Salue Marie…

 

 

1. Si le vent des tentations s'élève,

Si tu heurtes le rocher des épreuves.
Si les flots de l'ambition t'entraînent,
Si l'orage des passions se déchaîne :


2. Dans l'angoisse et les périls, le doute,
Quand la nuit du désespoir te recouvre.
Si devant la gravité de tes fautes
La pensée du jugement te tourmente :

Regarde l’étoile, invoque Marie,
Si tu la suis, tu ne crains rien !
Regarde l’étoile, invoque Marie,
Elle te conduit sur le chemin !

Evangile selon Saint Jean (14.12-17)

 

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les œuvres que je fais ; et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père. Et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous me demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. Si vous m'aimez, vous garderez mes commandements ; Et je prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet, pour qu'il soit avec vous à jamais. L'Esprit de Vérité que le monde ne peut pas recevoir, parce qu'il ne le voit pas ni ne le reconnait. Vous, vous le connaissez, parce qu'il demeure auprès de vous et qu'il est en vous.

 

Que vient nous apporter Jésus ?

Entre la Vérité et le Christ, il y a un lien étroit.

Pour Jean, la Vérité, c'est la parole du Père, la parole que le Christ a entendu du Père, la Vérité qu'il vient proclamer, et à laquelle il vient rendre témoignage.

Ainsi donc, parce que le Verbe s'est fait chair, le Christ porte en lui-même la plénitude de la Vérité en nous faisant connaître le Père.

 

PRIERE : Seigneur, nous te rendons grâce pour les religieuses et les religieux.

leur vie donnée est un signe du royaume pour notre monde.

nous te rendons grâce pour les prêtres, qu'ils soient toujours pour ton église, les signes du christ qui appelle, de joyeux pasteurs et de vrais serviteurs de l'Evangile.

 

 

Je vous Salue Marie…         Je vous Salue Marie…         Je vous Salue Marie…

3. Si ton âme est envahie de colère,
Jalousie et trahison te submergent.
Si ton cœur est englouti dans le gouffre,
Emporté par les courants de tristesse :

 

4. Elle se lève sur la mer, elle éclaire,
Son éclat et ses rayons illuminent.
Sa lumière resplendit sur la terre,
Dans les cieux et jusqu'au fond des abîmes.

 

Regarde l’étoile, invoque Marie,
Si tu la suis, tu ne crains rien !
Regarde l’étoile, invoque Marie,
Elle te conduit sur le chemin !

 

PRIERE : Seigneur, tu es un Dieu qui nous appelle parce que tu es un dieu qui aime. Nous ne sommes pas seulement créés, mis au monde, mais appelés à la vie. Chacune de nos vies s'enracinent dans ta pensée, elle est l'expression d'un rêve, d'un projet merveilleux. Ensemble, nous avons à construire dans le monde le signe de ton dessin d'amour. C'est ce que tu as révélé à ton peuple tout au long de son histoire. C'est ce que tu as révélé en Jésus-Christ, ton fils, lui qui est entré dans le monde en disant : « voici que je viens, Père, pour faire ta volonté ». Donne nous , Seigneur, un cœur ouvert et disponible, audacieux et confiant pour l'aventure que tu nous proposes. Fais de ton église  le lieu où se ressentent les faims et les soifs des hommes, où se reflète ton amour pour le monde, où s'éveille la passion de ton royaume.

 

Je vous Salue Marie…         Je vous Salue Marie…         Je vous Salue Marie…

 

 

PRIERE FINALE : Marie, notre mère, nous te remercions pour ton fils Jésus : il est le chemin qui conduit au Père, lui en tant que Vérité, nous transmet la révélation du Père. Il nous communique aussi la vie divine. Avec toi, cherchant dans nos vies, les pas de notre Dieu.

 

Notre Dame de la Vallée Heureuse

 

Il est chez nous une chapelle,
Où je viens prier bien souvent,
La Vierge est là qui m’y appelle,
Elle y rassemble ses enfants.

 

Je viens près de Notre Dame,

Pour la voir et lui parler,

Je viens lui porter mon âme,

Elle saura la garder.

 

Du fond de la Vallée Heureuse,
S’élèvent nos cœurs suppliants :
Ô Marie, divine semeuse,
Protège nos foyers, nos champs.

 

Elle a gardé sur son visage
Les regards qui l’ont suppliée.
Et dans ses yeux, je vois les larmes 
De tous ceux qu’Elle a consolés 

Notre Dame de la Vallée Heureuse

 

Il est chez nous une chapelle,
Où je viens prier bien souvent,
La Vierge est là qui m’y appelle,
Elle y rassemble ses enfants.

 

Je viens près de Notre Dame,

Pour la voir et lui parler,

Je viens lui porter mon âme,

Elle saura la garder.

 

Du fond de la Vallée Heureuse,
S’élèvent nos cœurs suppliants :
Ô Marie, divine semeuse,
Protège nos foyers, nos champs.

 

Elle a gardé sur son visage
Les regards qui l’ont suppliée.
Et dans ses yeux, je vois les larmes 
De tous ceux qu’Elle a consolés