Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Journée Mondiale des Migrants et du Réfugié Pau 2016

"Chers frères et sœurs migrants et réfugiés ! A la racine de l’Évangile de la miséricorde, la rencontre et l’accueil de l’autre se relient à la rencontre et à l’accueil de Dieu : accueillir l’autre, c’est accueillir Dieu en personne ! 

 

« Chaque être humain est notre frère, indépendamment de son origine ou de sa confession ». Le Pape plaide pour la bienveillance et rappelle que « ni la violence ni la mort n’auront le dernier mot face à Dieu ».

Messe à St Jean Baptiste - Pau

Pour feuilleter l'album photos, cliquez sur l'image ci-dessous

 

Chant d'entrée

Psaume

Chant des enfants : la main soleil

Notre Père

Chant de sortie : Peuples de Frères

 

 

A méditer !

Vidéo "SOLEIL" de Grégoire sur la tolérance

Le chanteur nous invite à regarder l’autre comme un frère malgré nos différences. A nous de choisir d’être tolérants et fraternels car nous sommes tous égaux.

On n'a pas le même drapeau,
Ni la même couleur de peau,
On n'a pas le même langage,
La même culture, les mêmes images.

On n'a pas les mêmes racines,
Les mêmes idoles qui nous fascinent,
Mais chacun de nous est vivant,
Avec la même couleur de sang.

Refrain

Et on n'a tous le même soleil,
Et la même lune sur nos sommeils,
Et on n'a tous une main à tendre,
Peut-on encore vraiment attendre?

On n'a pas les mêmes coutumes,
D'autres rites, d'autres costumes,
On n'a pas les mêmes histoires,
Mais nos mélanges fait l'histoire.

On n'a pas les mêmes parents,
Mais on est tous encore enfant,
Et tous issus d'un métissage,
Devenus fous mais nés si sages.

Refrain

Et on n'a tous le même soleil,
Et la même lune sur nos sommeils,
Et on n'a tous une main à tendre,
Peut-on encore vraiment attendre?

Car on n'a tous la même planète,
Qui nous supplie d'être moins bêtes,
Et on n'a tous une main à tendre,
Peut-on encore, vraiment attendre?

Une main avec nos différences,
Et le pouvoir d'en faire une chance.

Car on n'a tous le même soleil,
Et la même lune sur nos sommeils,
Et on n'a tous une main à tendre,
Peut-on encore vraiment attendre?

Car on n'a tous la même planète,
Qui nous supplie d'être moins bêtes,
Et on n'a tous une main à tendre,
Peut-on encore, vraiment attendre?

Car on n'a tous le même soleil,
Et la même lune sur nos sommeils,
Et on n'a tous une main à tendre,
Peut-on encore vraiment attendre?

Car on n'a tous le même soleil,
Et on n'a tous une main à tendre,
Peut-on encore seulement attendre?