Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

34/ Sainteté d'un couple

 

Au coeur du synode romain sur la famille, le fait de déclarer saint un couple acquiert une profonde signification. Certes, il ne s'agit pas de n'importe quel couple puisque Zélie et Louis Martin sont les parents de sainte Thérèse de Lisieux, mais leur histoire a en elle-même sa propre densité et nous permet aussi de comprendre tout ce que Thérèse leur doit. Aurait-elle été sans eux ce qu'elle a été ? La sainte de Lisieux, universellement priée, ne leur rend elle pas aussi d'une certaine façon ce que, dans leur humilité et par leur courage,  ils lui ont donné ?

 

Car la vie de ce couple s'inscrit totalement dans l'existence qui est la notre, avec ses turbulences et ses difficultés mais aussi avec ses capacités de résister et d'aimer sans réserve et sans retour. S'il s'agit du premier couple canonisé de l'histoire du catholicisme, ce peut-être pour nous l'occasion de recevoir leur exemple comme une source et une réserve d'espérance. 

 

Si leur vie n'a été épargnée ni par la souffrance ou les épreuves  - maladie, décès de quatre enfants, fragilité psychologique puis handicap de Louis et cancer de Zélie - elle a été marquée par une résistance à toute épreuve et par leurs engagements professionnels respectifs à Alençon. Tout cela en même temps qu'ils donnaient à leurs enfants une solide éducation marquée par beaucoup d'amour et de confiance.      

 

Comme le rappelait Mgr Habert, évêque de Sées, dans le diocèse duquel se trouve la ville d'Alençon où vécut la famille Martin "beaucoup de croyants se reconnaissent en eux". Il est probable que le témoignage et l'exemple de ce couple et de cette famille touche également, comme c'est le cas pour sainte Thérèse,  des personnes éloignées de  l'Eglise ou de la foi. Car si leur témoignage a une incontestable dimension spirituelle, il est également pétri d'humanité.

 

A quelques jours de la célébration de la Toussaint, cet événement nous rappelle que la sainteté est une voie ouverte pour chacun d'entre nous, malgré nos limites ou nos faiblesses, pourvu que nous aimions. La sainteté de Zélie et de Louis ne les éloigne pas de nous, bien au contraire.  

 

Comme l'a dit sainte Thérèse de Lisieux : "Aimer c'est tout donner et se donner soi-même".  

 

Retrouvez les billets de Mgr Dupleix en cliquant sur :