Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Noël, espérance offerte !


Nous allons vivre Noël… Un moment de répit et de bonheur pour beaucoup d’entre nous…


Nous allons, quelques heures, essayer de mettre de côté la crise économique, les craintes pour l’emploi, les difficultés à assurer le quotidien, la violence… Respirer, se ressourcer dans la joie des retrouvailles familiales, amicales. Accueillons sans réserve ces moments de re-création et de grâce…


Mais plusieurs ressentirons la souffrance encore plus vive d’une rupture, du départ d’un être aimé…. Quelques-uns, plus que nous ne le pensons, resteront seuls. Ils redoutent les fêtes où la solitude, le sentiment d’être inutiles ou de trop, étreignent douloureusement le cœur.


N’oublions pas, chrétiens, Celui qui doit être le cœur de notre fête : « Emmanuel »  - « Dieu-avec-nous ». Oui, Dieu a voulu partager notre vie, devenir l’un de nous pour sceller indéfectiblement son Alliance d’amour avec l’humanité. Il est arrivé, sur la route, enfant nouveau-né, « pour qui il n’y avait pas de place à l’hôtellerie », pauvre parmi les pauvres. Ceux-ci ont été les premiers à l’accueillir, l’entourer et l’aider. Il « s’est dépouillé » pour nous communiquer sa richesse d’être qui est la Relation parfaite d’amour. Il a lié son sort au nôtre et donné sa propre vie pour vaincre toutes les formes du mal et nous faire passer vers la Vie.Dieu n’est pas « le Grand Solitaire des Mondes » mais « Solidaire » de nous jusqu’à l’extrême. « Tout-Puissant », pas de la puissance qui écrase, mais qui s’exprime dans cette capacité mise en acte de se donner en se faisant « serviteur », en passant au-dessous de tous pour nous élever, nous donner d’être accomplis dans l’amour.


Je suis sûr que vous portez le souci de n’oublier personne, dans la famille, vos relations, votre voisinage… et même au-delà. Vous saurez avoir une attention amicale, vivre un partage fraternel, si simples qu’ils soient, mais tellement précieux pour la personne qui les recevront.


Pour la Fête du Christ-Roi, nous avons entendu Jésus nous dire : «Ce que vous aurez fait, ou négligé de faire, à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à Moi que vous l’aurez fait, ou négligé de le faire »… Vivre Noël, Pour la Fête du Christ-Roi, nous avons entendu Jésus nous dire : «Ce que vous aurez fait, ou négligé de faire, à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à Moi que vous l’aurez fait, ou négligé de le faire »… Vivre Noël, honorer, aimer Celui en qui nous croyons et dont nous célébrons la naissance, ce sera donc ouvrir nos yeux, nos oreilles, notre cœur, nos mains, pour tisser des liens de solidarité forte avec celles et ceux qui n’ont rien, matériellement, affectivement, spirituellement.. Dans leur pauvreté, ils nous donneront de pouvoir donner.Prêtons attention à Jésus lui-même. Aujourd’hui, Il est présent à nous dans sa Parole toujours offerte, si nous voulons l’écouter. A l’accueillir et la mettre en œuvre chaque jour, notre existence gagnera en fécondité pour nous-mêmes et l’humanité. Pensons à recevoir dans nos mains, pour qu’il nourrisse nos cœurs et nous permette de grandir dans l’Amour, le « Pain de la Vie » qu’Il nous offre et qui est Lui-même. Un avec nous, il nous aidera à devenir comme du bon pain pour combler la faim de dignité, d’amitié, de vérité, de justice et de paix, de tous les hommes qui nous sont donnés pour frères.


N’oublions pas que, dans l’attente de son retour, Jésus est présent à notre monde parl’Eglise qui est son « Corps », son « Epouse ». Malgré notre pauvreté, nos limites, nous sommes l’Eglise. Notre communauté doit rendre « visible » le Christ dans notre cité. Non par la puissance, la richesse, mais par la vraie fraternité qui unit ses membres, son souci du bien de tous, sa disponibilité à être porteuse de la fidélité, de la tendresse, de l’amour actif du Christ qui nourrit, guérit, relève. Servante de tous et d’abord des plus pauvres, sans exclusive, gratuitement. A travers nous, par nous, Jésus veut se donner à notre monde, lui apporter la Paix. Si nous vivons cette mission, l’espérance qu’ouvre Noël pourra s’enraciner dans le cœur de tous les « hommes de bonne volonté ».

 

Joyeux Noël à tous !

Abbé Jean Possompès