Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

photo mgr Dupleix

 Mgr André Dupleix

Recteur honoraire de l'I.C. de Toulouse
Professeur à l'Institut Catholique de Paris

 

 

59/ Noël malgré tout

 

Comment ne pas évoquer, à quelques jours de la célébration de Noël l’horrible tuerie de Newtown aux Etats Unis ? Il y a des événements qui feront toujours exception dans la trop longue liste des drames que connait sans interruption notre monde. Car dans ce cas précis il s’agit de l’incompréhensible, de l’épreuve absolue, même si l’on se perd en interprétations ou en explications.

 

L’enfant Jésus est né dans un monde déjà marqué par la violence et la mort, mais sa venue aura été et demeure à jamais un signe d’espoir et de paix. Car Noël résiste à toutes les tragédies, aux prévisions les plus alarmistes, aux volontés de destruction ou aux tentations souvent légitimes de découragement.

 

Quelle est cette clarté, perceptible jusqu’au plus profond de nos ténèbres, sinon celle qui vient de Dieu seul ? Dieu dont l’amour est plus fort que tout, tellement fort qu’il nous laisse libres de commettre des actes opposés à son acte créateur, tout en nous rendant capables d’affronter le mal et de faire à tout instant resurgir la vie et la confiance.

Il y a, dans cette fête de Noël, une ressource universelle pour nos cœurs blessés mais mystérieusement intacts en un endroit d’où se répand un sentiment indicible de joie, plus tenace que la peur ou la résignation.

 

Noël est une fête à la mesure des plus grands défis de l’humanité. Rien moins que l’inscription du Dieu éternel et créateur dans l’histoire et dans le déploiement des civilisations et des cultures. Dans la célébration de la  nuit de Noël, le prophète Isaïe proclamera : « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ». Et saint Paul ajoutera que « notre grand Dieu et notre sauveur s’est donné pour faire de nous son peuple, un peuple ardent à faire le bien »…

 

C’est par nous, peuple aux dimensions du monde, que le bien peut se répandre, qu’une bonne nouvelle peut être irréversiblement transmise et que par notre proximité humaine et spirituelle, les familles en deuil pourront éprouver quelque réconfort.   

 

A Newport, ce sera le rappel anticipé du massacre des saints innocents. Vingt six étoiles de plus vont briller dans cette nuit de Noël qui restera, malgré tout, nuit de la paix, de l’amour et de l’espoir…