Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

I-Grande-638-sauves-dans-l-esperance-spe-salvi.net  

L’encyclique sur l'espérance, la seconde vertu théologale, a été promulguée par Benoît XVI le 30 novembre 2007, jour de la fête du Christ Roi de l’Univers. Aucun coïncidence dans le choix de cette date comme pour sa première encyclique. La fête liturgique ouvre à l’espérance du retour du Christ et à l’avènement de son Royaume en nous et autour de nous. 

Benoit XVI invite à inscrire cette vertu dans le quotidien de tous les baptisés. Vivre dans l’espérance chrétienne au jour le jour, pas après pas, et très concrètement. Ce que nous espérons, ce n'est pas le paradis sur la terre, mais le Royaume où nous retrouver pons toute la communauté des sauvés, la communauté des saints.Cependant cette perspective commence ici et maintenant.
 Le pape présente dans son texte plusieurs témoins de l'espérance. Il s’agit d’unerésentation de vies concrètes souvent difficiles mais qui ont trouvé le ressort de vivre quand même grâce à l’espérance chrétienne. Ainsi Joséphine Bakhita, esclave soudanaise, plusieurs fois vendue à des maîtres cruels et violents. C'est vrai aussi du Cardinal Nguyên Van Thuan, pendant treize ans en prison au Vietnam, soutenu par la prière, et de bien d'autres encore.

Pour le pape, la Foi tournée vers l’avenir soutient l’espérance chrétienne. Le pape fait coïncider cette foi avec le désir que tout être humain porte en lui de grand et d’absolu, que seule la foi en Dieu peut combler. L’espérance ne peut être réduite à une option individuelle. Elle n’est vrai et solide que dans une perspective communautaire, en Eglise. 
En résumé, nous désirons la « vraie vie » qui ne peut venir que d'une communion avec Dieu (Jean 17,3), source de la Vie.

 

 Source