Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

 

La publication du motu proprio Aperuit Illis – « Il leur ouvrit »(cf Lc 24, 45) - intervient à une date symbolique: en ce 30 septembre, l’Église universelle fait mémoire de saint Jérôme, qui a consacré la majeure partie de sa vie et de ses forces à l’étude et à la traduction des textes sacrés. Ce docteur de l’Église, l’un des quatre pères de l’Église latine, a élaboré la pièce maîtresse de la Vulgate, traduction latine officiellement reconnue par l'Église catholique. Cette année s’ouvre le 1600e anniversaire de sa mort.

Le pape institue le dimanche de la Parole

3ème dimanche du temps ordinaire : 26 janvier 2020

Lettre apostolique en forme de Motu Proprio

Sur le chemin d’accueil de la Parole de Dieu nous accompagne la Mère du Seigneur, reconnue comme bienheureuse parce qu’elle a cru en l’accomplissement de ce que le Seigneur lui avait dit (cf. Lc 1, 45). La béatitude de Marie précède toutes les béatitudes prononcées par Jésus pour les pauvres, les affligés, les humbles, les pacificateurs et ceux qui sont persécutés, car c’est la condition nécessaire pour toute autre béatitude. Aucun pauvre n’est bienheureux parce qu’il est pauvre ; Il le devient, comme Marie, s’il croit en l’accomplissement de la Parole de Dieu.

C’est ce que rappelle un grand disciple et maître des Saintes Écritures, saint Augustin : « Quelqu’un au milieu de la foule, particulièrement pris par l’enthousiasme, s’écria : Bienheureux le sein qui t’a porté. Et lui de répondre : Bienheureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent. C’est comme dire : ma mère, que tu appelles bienheureuse, est bienheureuse précisément parce qu’elle garde la Parole de Dieu, non pas parce que le Verbe est devenu chair en elle et a vécu parmi nous, mais parce qu'elle garde la parole même de Dieu par qui elle a été créée, et qu’en elle Il s’est fait chair » (Comm. l’év. de Jn., 10, 3).

Que le Dimanche de la Parole de Dieu puisse faire grandir dans le peuple de Seigneur la religiosité et l’assiduité familière avec les Saintes Écritures, comme l’auteur sacré enseignait déjà dans les temps anciens « Elle est tout près de toi, cette Parole, elle est dans ta bouche et dans ton cœur, afin que tu la mettes en pratique » (Dt 30, 14).

Dimanche 26 janvier 2020 : Dimanche de la Parole

Le logo du Dimanche de la Parole de Dieu donne un relief particulier au thème de la relation : le lien est fort entre les voyageurs, dans un entrelacement de regards, de gestes, de pas et de paroles. À la lumière du passage des disciples d’Emmaüs, Jésus apparaît comme celui qui s’approche et chemine avec l’humanité (Lc 24, 15), et « se tient au milieu ». En lui, « il n’y a plus ni juif ni grec, il n’y a plus ni esclave, ni homme libre, il n’y a plus l’homme et la femme » (Ga 3, 28).

 

Dimanche 26 janvier 2020 : Dimanche de la Parole

Pourquoi le Pape François a-t-il institué, par le Motu proprio Aperuit illis,  un "Dimanche de la Parole de Dieu" qui sera célébré cette année le 26 janvier, 3ème dimanche du temps ordinaire ? C'est la question que nous avons posée à M l'abbé Philippe Beitia. (cliquez sur le logo du diocèse)

Dimanche 26 janvier 2020 : Dimanche de la Parole

Guide liturgique et pastoral

 

Dimanche 26 janvier 2020 : Dimanche de la Parole
Dimanche 26 janvier 2020 : Dimanche de la Parole

Idées en vrac pour vivre cette journée

Ce dimanche peut être une bonne occasion :

Pour remettre la Bible ou le Nouveau Testament à des jeunes et des adultes qui se mettent en route pour devenir chrétien ;

Pour mettre en relief tous ceux qui dans nos communautés chrétiennes portent le souci de partager la Parole de Dieu qui se donne à nous dans le livre des écritures : catéchistes, accompagnateurs du catéchuménat, membres des équipes espérance, membre des équipes de préparation aux sacrements, équipe animatrice ;

Pour solliciter les membres des équipes de solidarité dans cette chaîne de transmission de la Parole. « Écouter les Saintes Écritures pour pratiquer la miséricorde : c’est un grand défi pour notre vie. La Parole de Dieu est en mesure d’ouvrir nos yeux pour nous permettre de sortir de l’individualisme qui conduit à l’asphyxie et à la stérilité tout en ouvrant grand la voie du partage et de la solidarité. » ;

Pour prévoir au début de la liturgie de la Parole, une procession ou un passage de main en main par tous ces acteurs, du lectionnaire dominical qui sera déposé sur l’ambon. Cette procession pourra être accompagnée d’un beau chant sur la Parole de Dieu ;

Pour que les prédicateurs de ce jour, ne cherchent pas à tout dire mais à « faire entrer en profondeur dans la Parole de Dieu, dans un langage simple et adapté celui qui écoute, permet au prêtre (et au diacre) de faire découvrir également la « beauté des images que le Seigneur utilisait pour stimuler la pratique du bien » (La joie de l’Évangile 142). C’est une opportunité pastorale à ne pas manquer ! » ;

Pour relancer l’invitation à mettre en route et faire vivre dans nos quartiers des petites communautés, des maisons d’Évangile, des équipes d’écoute et de partage de la Parole de Dieu qui nous nourrit. Car elle doit retentir aussi bien « dans l’action liturgique que dans la prière et la réflexion personnelle » ;

Pour prendre en compte que la Parole du Seigneur retentit tout au long de la liturgie eucharistique dominicale avec le récit de l’institution, le « comme nous l’avons appris du sauveur nous osons dire : Notre Père » ; « Seigneur Jésus Christ tu as dit à tes apôtres je vous laisse la paix, je vous donne ma paix »…

Diocèse Evry

Dimanche 26 janvier 2020 : Dimanche de la Parole

Demander à l’équipe liturgique, lors de la préparation, de s’approprier les textes de la Parole du jour et transmettre les fruits au prêtre ou diacre chargé de l’homélie.

Avant ou après la messe, proposer une Lectio Divina ou témoignages de participants aux fraternités missionnaires (ce que la lecture et l’échange de la Parole transforment en eux).

Planifier et préparer une célébration de la Parole en remplacement de la messe anticipée du samedi soir ou le dimanche après-midi.

Valoriser la place particulière des diacres.

Mettre en valeur le lectionnaire en l’apportant à l’ambon depuis un lieu de l’église. Usage de l’encens pour l’Évangile ; invitation des

enfants autour de l’ambon et ils repartent partager l’Évangile en emportant un lectionnaire et une lumière. Au moment de l’envoi, le prêtre remet le lectionnaire à des membres de l’assemblée qui sortent sur le parvis pour signifier que nous sommes tous porteurs de cette Bonne Nouvelle…

Proposer une rencontre pour lire cet Évangile dans son entier avec des pauses de silence tous les deux ou trois chapitres.

Faire connaître les lieux où la Parole résonne dans la paroisse : fraternité missionnaires, équipes liturgiques, préparation baptême, mariage, funérailles, etc.

Valoriser le ministère du Lectorat - mettre en place des formations à la proclamation de la Parole devant une assemblée (voix, diction, posture...)

- choix de lecteurs formés pour proclamer la Parole.

Diocèse d'Annecy

Dimanche 26 janvier 2020 : Dimanche de la Parole
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :