Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

 

Puisque la foi provient de l’écoute et que l’écoute est centrée sur la parole du Christ, l’invitation qui en découle est l’urgence et l’importance que les croyants doivent réserver à l’écoute de la Parole du Seigneur, tant dans l’action liturgique que dans la prière et la réflexion personnelle.

Pape François

Par ces quelques mots, le pape nous rappelle combien la lecture de la Bible est vitale pour la foi et la vie des croyants.

Dans une lettre apostolique « Aperuit illis » du lundi 30 septembre 2019 en forme de « motu proprio », le souverain pontife François a institué le dimanche de la Parole de Dieu (le 3eme Dimanche du Temps ordinaire). Ainsi, ce dimanche 23 janvier, nous sommes appelés à approfondir la lecture et la compréhension de l’Ecriture Sainte, pour notre dialogue avec Dieu.

Tout naturellement, les lectures de ce jour orientent notre attention sur la proclamation de la Parole :

  • Ne 8, 2-4a.5-6.8-10 : Esdras lit un passage du Livre de la Loi devant tout le peuple assemblé ;
  • Lc 1, 1-4 ; 4, 14-21 : Jésus, à la synagogue de Nazareth, lit un extrait du prophète Isaïe et l’actualise.

Pourquoi le pape François a-t-il institué cette fête spéciale ?

Marion Leauneau : Le Pape a institué cette fête par une lettre apostolique (le 30 septembre 2019, ndlr) qui commence par cette citation de l’Évangile selon saint Luc : « Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures » (Lc 24, 45). Le document porte donc comme titre les premiers mots latins de cette citation, Aperuit illis. Toute l’intention pastorale du pape François est condensée dans ces mots : nos assemblées dominicales sont déjà centrées sur le Seigneur, qui vient dans l’Eucharistie, mais dans quelle mesure nos esprit sont-ils ouverts à l’écoute, la compréhension et l’application de la Parole de Dieu ? Le Pape est conscient que la plupart des catholiques (à la différence de certains protestants) connaissent mal la Parole. Ils ne peuvent alors agir justement, résister à la tentation, ni évangéliser. Cela explique largement qu’ils s’affadissent eux-mêmes et qu’ils n’annoncent plus la Bonne nouvelle autour d’eux.

Père Nicolas Bossu : Nous ressemblons souvent à ce premier groupe des Apôtres après la Résurrection : si nous allons à la messe, c’est que nous avons entendu des témoignages impressionnants, comme ces pèlerins d’Emmaüs qui reviennent tout bouleversés par leur rencontre avec le Seigneur (Lc 24). Nous sommes alors rassemblés comme communauté pour accueillir le Seigneur qui vient nous dire : « Paix à vous ! » (v.36). Mais lorsqu’il nous montre son Corps dans l’Eucharistie, nous sommes frappés par la grandeur du mystère comme les premiers disciples qui « ne croyaient pas encore et demeuraient saisis d’étonnement » (v.41). Inlassablement, par la liturgie de la Parole, le Seigneur vient « ouvrir nos esprits » pour que nous puissions recevoir l’Esprit…

Source

Quelques ressources pour ce Dimanche de la Parole

I)

Suggestions pour favoriser la solennisation et la réalisation de la Parole de Dieu aujourd’hui (comme dit Isaïe) :

  • Le lectionnaire est porté solennellement lors de la procession d’entrée.
  • Les lectures du jour sont proclamées avec un soin tout particulier.
  • Un servant d’autel ou, mieux, deux, portant un cierge, accompagnent le prêtre ou le diacre à l’ambon pour la proclamation de l’Évangile.
  • Si cela est possible, l’utilisation de l’encens est aussi une façon d’honorer l’Évangile.
  • Le diacre ou le prêtre qui lit l’Évangile peut le chanter, ou, plus exactement, le cantiller.
  • L’homélie veille à « faire entrer en profondeur dans la Parole de Dieu » (AI §5).

​​​​​​​Source

II) 

Aperuit Illis, la lettre apostolique du pape François.

Des clés de lecture pour lire la lettre, par le père Jacques Nieuviarts.

Un parcours en 7 étapes pour s’approprier la lettre du pape François.

Une animation de messe pour le dimanche 23 janvier, proposée par les Cahiers Prions en Église.

Une célébration de la Parole, proposée par les Cahiers Prions en Église.

La méditation biblique de sœur Emmanuelle Billoteau, sur l’évangile du dimanche 23 janvier.

Une trame de célébration œcuménique, proposée par le Service pour l’unité des chrétiens.

Des prières sur le thème de la parole de Dieu.

36 chants sur le thème de la parole de Dieu.

Les conseils de lecture de la rédaction pour approfondir la parole de Dieu.

Source

III)

« Ce jour consacré à la Bible veut être non pas « une seule fois par an », mais un événement pour toute l’année, parce que nous avons un besoin urgent de devenir familiers et intimes de l’Écriture Sainte et du Ressuscité » (AI §8).

Aperuit illis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :