Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Doyenné Pau-Périphérie

Ce qui éclaire l'existence, c'est l'espérance

Jean d'Ormesson

Qu'est-ce que l'espérance ?

L'espérance est une petite voix qui nous assure que rien n'est jamais perdu. C'est une manière de regarder la vie et ses difficultés non comme un mal, mais comme une promesse de vie.

Pour le chrétien, l'espérance est un moteur qui permet de jeter sur chaque événement, sur chaque être un regard renouvelé. Jésus a promis son retour définitif. Nous sommes donc habités par cette certitude qui transcende les moindres petits actes de nos vies. Chaque réalisation humaine porte le signe que Dieu est proche. Vivre dans l'espérance, c'est accepter l'angoisse et, en même temps, vivre dans la joie.

Il y a une dynamique de l'espérance. Elle nous mobilise, nous fait avancer sans découragement. L'espérance se nourrit de la foi et la foi se vivifie dans l'espérance. En fait, espérance, foi, confiance et amour de Dieu se conjuguent pour nous permettre d'aller toujours plus loin. Et d'être, sereinement, dans la certitude que tout chemin mène au père.

L'EspéranceL'EspéranceL'Espérance
L'EspéranceL'EspéranceL'Espérance
L'EspéranceL'EspéranceL'Espérance

L’espérance est la plus humble des vertus, car elle reste cachée dans les plis de la vie, mais elle est comme le levain qui fait lever toute la pâte.

Pape François

Que signifie l'Espérance ?

L'espérance est une vertu chrétienne qui trouve son origine dans le judaïsme, par laquelle les croyants attendent de Dieu, avec confiance, sa grâce en ce monde et une vie éternelle après la mort.

Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de paix dans la foi, afin que vous débordiez d’espérance par la puissance de l’Esprit Saint.

Romains 15 - 13

L'EspéranceL'Espérance
L'EspéranceL'Espérance

Comprendre l'Espérance

Quelle espérance vivait Jésus ?

Pour lui, toute vie avait un sens. La vie n'était jamais absurde.

Jésus n'ignorait pas ce qui allait mal. Il n'était pas naïf. Mais dans toutes les situations qu'il rencontrait il montrait toujours des signes d'avenir. Pour lui, la fatalité n'existait pas. Il ne se fiait jamais au destin.

Les choses n'étaient pas écrites d'avance. Il produisait lui-même des signes : il guérissait les malades, il rendait un avenir à celles et ceux qui en étaient dépourvus, il faisait tout pour que chacun puisse relever la tête et reprendre confiance. Faisant cela, il était à contre-courant de la société de son temps et d'une certaine façon d'interpréter la loi religieuse qui n'allait pas dans le sens d'une vraie libération de l'homme. L'espérance selon Jésus c'est de n'enfermer personne, que ce soit dans sa fonction, dans son passé, dans sa situation ... C'est se faire proche des plus réprouvés. C'est témoigner d'un Dieu amour et pardon. Amour et pardon, c'est-à-dire du neuf toujours possible.

Dieu vient de l'avenir

Certains trouvent que les chrétiens sont des gens tournés vers le passé. Leurs livres de référence n'ont-ils pas été écrits il y a bien longtemps ? Les rites qu'ils utilisent ne datent-il pas de plusieurs siècles ? Ce qu'ils disent n'apparaît-il pas souvent comme ringard, car à contre-courant de la société ? Dieu ne se conjuguerait-il qu'au passé ?

Non, dit l'espérance chrétienne. Les chrétiens croient en Jésus le Christ, ils croient à sa manière de dire Dieu. Dieu n'est pas relégué dans un passé où il aurait créé le monde. Dieu se conjugue au présent et au futur. Il accompagne aujourd'hui encore chacune de nos histoires personnelles. Et notre vie a un avenir, puisque c'est dans la proximité de Dieu, dans sa lumière qu'elle débouche.

Mais il n'est pas besoin d'attendre d'être mort pour entrer dans la lumière de Dieu : Dieu se fait connaître aujourd'hui même à chacun d'entre nous.

A nous d'ouvrir notre cœur pour l'entendre nous appeler.

L'espérance chrétienne invite à regarder vers l'horizon.

Car Dieu vient de l'avenir. Il ne s'agit pas de vivre retranché dans le passé, mais d'être tendu vers l'à-venir.

Car Dieu nous y précède. Ce qui veut dire : un avenir est toujours possible. C'est ce qui arrive à Abraham qui, à près de quatre-vingts ans, sa femme Sarah étant stérile, voit celle-ci accoucher d'un fils, promesse de nombreuses générations

Le baptême, provocation à l'espérance

Lors de funérailles chrétiennes, le signe de croix est fait sur le défunt avec de l'eau bénite. C'est pour rappeler l'eau du baptême reçu. Le symbole du baptême dit bien ce qu'est l'espérance chrétienne. En effet, traditionnellement, le baptisé plonge dans l'eau. Pour vivre une mort et une renaissance : l'eau du baptême devient eau de l'espérance.

  • Nous sommes baptisés au nom du Père.

L’espérance, c’est être lié à Dieu. C’est lui-même qui nous sort la tête de l'eau pour nous faire devenir ses fils et ses filles. Dieu espère en nous et nous espérons en Lui. La vie n’en est pas plus facile, mais à chaque pas que nous faisons nous savons que Dieu nous éclaire de son amour. Par le baptême, nous sommes aussi inondés de lumière !

  • Nous sommes baptisés au nom du Fils.

L'espérance, c'est être lié au Christ. Il nous ouvre le passage vers le Père. L’avenir s’ouvre. Jésus espère en nous et nous espérons en Lui. La vie n’en est pas plus facile, mais à chaque pas que nous faisons nous savons que le Christ la ressuscite par son Evangile. Au baptême, c'est la Parole de Dieu que nous lisons qui fait de l'eau une eau d'espérance. Une espérance à partager avec d'autres.

  • Nous sommes baptisés au nom de l'Esprit-Saint.

L'espérance, c’est être lié à l’Esprit de Dieu. Le souffle de Dieu devient notre propre respiration. De nouveaux horizons s'ouvrent. L’Esprit espère en nous et nous espérons en Lui. La vie n’en est pas plus facile, mais à chaque pas que nous faisons nous savons que Dieu nous remet debout, nous rend libres, met du neuf dans notre quotidien. Notre cœur, notre intelligence, tout notre corps peut s’ouvrir pour renaître, nous dit le baptême

Source : diocèse d'Annecy

Un chemin d'espérance

Le sens nous en est donné dans l’exode des Israélites depuis l’Égypte, dans l’espérance de rejoindre la Terre promise. C’est un chemin de l’esclavage vers la liberté, un chemin d’espérance s’inscrivant dans le plan de salut de Dieu qui veut pour son peuple, la vie et non la mort. Par le don de la vie de Jésus, nous sommes sauvés de l’esclavage du péché, vers la liberté, vers la rencontre avec le Christ Ressuscité. Chaque pas, chaque effort, chaque épreuve, chaque chute et chaque reprise, tout a un sens à l’intérieur du dessein de salut de Dieu. Mais, le don de notre salut est une histoire d’amour, d’où la nécessité de notre « oui » et de notre participation. Nous aussi nous devons affronter la tentation et la dépasser. Si Jésus nous donne l’eau vive de son Esprit, il nous incombe d’aller boire à sa source dans les sacrements, d’alimenter la petite flamme qui nous a été confiée le jour de notre baptême, dans la prière, dans l’adoration. Que le Carême soit pour nous un chemin d’espérance, afin que nous puissions ressusciter avec le Christ.

Pape François

L'EspéranceL'EspéranceL'Espérance
L'EspéranceL'Espérance
L'EspéranceL'EspéranceL'Espérance
L'EspéranceL'Espérance

Catéchèse du pape François sur l'espérance

  • Nous chrétiens, sommes des femmes et des hommes d’espérance.

 

Qui aime a la joie de l’espérance, d’arriver à rencontrer le grand amour qu’est le Seigneur.

 

  • La thérapie du pape François pour ranimer l’espérance chrétienne

 

  •  Marie est la Mère de l'espérance

 

Relation qui existe entre l’espérance chrétienne et l’Esprit Saint.

 

L'EspéranceL'EspéranceL'Espérance
L'EspéranceL'Espérance
L'EspéranceL'EspéranceL'Espérance
L'EspéranceL'Espérance

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :